Un potentiel de production de gaz naturel et d’énergies renouvelables important, selon Gaudreault

Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, croit que le Saguenay–Lac-Saint-Jean a les ressources et le potentiel de devenir un pôle de production de gaz naturel et d’énergies renouvelables grâce à ses énormes ressources forestières.

« Il faut cesser d’opposer l’économie et l’environnement, car il y a beaucoup de potentiel de création de richesse avec les énergies propres », a soutenu l’homme, en réaction à l’article démontrant le potentiel de production de gaz naturel renouvelable dans la région paru dans Le Quotidien de jeudi.

Le gaz naturel renouvelable produit à partir des résidus forestiers a le potentiel de créer beaucoup d’emplois, mais le gouvernement devra prendre des mesures et instaurer des politiques pour soutenir le développement de cette filière, estime le seul député péquiste de la région. « Ça va prendre un virage important pour créer une structure économique et une fiscalité qui permettent l’émergence de cette structure-là », dit-il.

Par exemple, le Parti québécois proposait d’instaurer un crédit impôt pour commercialiser les technologies propres et d’imposer un devoir d’exemplarité du gouvernement, qui devrait miser davantage sur les énergies renouvelables, notamment dans ses appels d’offres publics et dans la gestion de ses propres bâtiments.

« Je sais que François Legault est très sensible aux enjeux économiques. La production d’énergie renouvelable a un énorme potentiel de création de richesse, d’emplois et de retombées économiques. Il va falloir que ça paraisse dans le prochain budget qui sera présenté en mars. »

Au lieu d’importer des combustibles fossiles, la région pourrait devenir exportatrice d’énergie renouvelable, estime Sylvain Gaudreault, qui remet ainsi en question la pertinence d’exporter du gaz naturel de source fossile. « Il faudrait que GNL Québec et Énergie Saguenay regardent le potentiel de s’approvisionner davantage à partir de la filière renouvelable », dit-il.