La présidente du Syndicat de l’enseignement du Saguenay (SES), Aline Beaudoin, et la directrice de la Formation générale des adultes à la CS des Rives-du-Saguenay, Patricia Bouchard, ont participé au lancement de la campagne «Mettre la #FGA sur la carte!».

Un plaidoyer pour plus de reconnaissance

Le Syndicat de l’enseignement du Saguenay (SES) tient à ce que la formation générale des adultes (FGA) soit reconnue, autant dans la population qu’auprès des décideurs. Pour ce faire, le syndicat a tenu une activité qui avait pour but de « mettre la FGA sur la carte!».

L’événement s’est tenu à la bibliothèque du Centre Laure-Conan à Chicoutimi mercredi après-midi.

« Cette opération est devenue nécessaire, car la formation générale des adultes se situe à un moment charnière. La FGA souffre d’une méconnaissance à la fois dans l’opinion publique et chez les décideurs politiques, ce qui a des conséquences majeures. En effet, ce secteur important de notre système public d’éducation ne reçoit pas tout le financement et le soutien dont il a besoin pour bien remplir sa mission », a déploré la présidente du SES, Aline Beaudoin.

Elle a reconnu que la formation aux adultes était un peu l’enfant pauvre du monde de l’éducation, que ce soit pour les services aux élèves, mais aussi pour les conditions de travail des enseignants. « Il faut travailler sur l’équité de traitement des élèves. Au secondaire, ils ont eu droit à des services, mais ici il y en a pas mal moins. On veut aussi l’équité pour vous les enseignants, a-t-elle dit en s’adressant à ceux qui étaient venus assister à l’événement de presse. Votre convention n’est pas écrite de la même façon que les autres. »

Fait à souligner, et preuve qu’ils travaillent ensemble, la directrice de la FGA à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Patricia Bouchard, était également de la partie. Elle a livré un plaidoyer en faveur de l’importance du service et de l’engagement de ses acteurs. « Il y a la Cour des Miracles, mais nous on donne les cours de miracles », a mentionné celle qui compte 25 ans d’ancienneté en formation des adultes.

10 000 inscrits

Dans la région, tout près de 10 000 personnes âgées de 16 ans et plus sont inscrites à la formation aux adultes. C’est le secteur Secondaire 2e cycle qui est le plus important, avec environ 2500 élèves. Mais la FGA, c’est beaucoup plus que ça, alors que 2000 personnes sont en Intégration sociale et près de 1700 en Intégration socioprofessionnelle.

Question de bien mettre la FGA sur la carte, il y a justement une carte interactive qui a été concoctée en collaboration avec les autres commissions scolaires de la région. Sur celle-ci, réalisée dans Google Maps, tous les établissements s’y trouvent avec une description des programmes offerts. L’enseignante Annie De Champlain a expliqué qu’un outil comme celui-ci peut notamment être utilisé, entre autres, dans un Centre local d’emploi. « On peut dire à un jeune “Regarde s’il y a quelque chose autour de toi qui te tenterait” », a-t-elle expliqué au Quotidien. L’outil comprend également les organismes partenaires, où peuvent notamment être réalisés des stages. Pour publiciser cet outil, des signets avec un code QR ont été imprimés.