David Doucet, Marc-Antoine Gagnon (qui avait l’honneur de porter le costume de la mascotte), Valérie Dion, Pénélope Grenon, Giovanni Grenon, Yves Larouche et Benoît Gagnon, à la guitare, composaient l’équipe qui a visité le département de pédiatrie de l’hôpital de Chicoutimi. L’initiative vient de Giovanni Grenon.

Un peu de soleil dans les coeurs

Pour une 17e année, des policiers de la Sûreté du Québec ont mis un peu de soleil dans les départements de pédiatrie et d’urgence de l’hôpital de Chicoutimi, mardi avant-midi. Une équipe a participé à la remise de toutous à des enfants malades, en plus d’animer les équipes sur place.

C’est l’agent et chef d’équipe Giovanni Grenon qui organise cet élan de générosité année après année. Une occasion parfaite de faire oublier les petits soucis de la vie quotidienne en mettant des sourires dans le visage des personnes.

«On fait une pierre deux coups lors de notre visite, met en contexte le policier Grenon. On aide des parents qui sont à l’hôpital depuis un certain temps avec leur enfant et qui sont peut-être un peu fatigués. On leur donne donc un certain répit. En même temps, ça permet de voir les policiers d’un autre oeil. Le personnel médical est également content de nous voir, je peux vous le garantir!»

Au total, 24 oursons en peluche ont été remis à des enfants malades, en plus de cahiers et crayons de coloriage. Un policier qui joue de la guitare, une mascotte et un chariot décoré aux couleurs du temps des Fêtes ont agrémenté le groupe de joyeux lurons.

«On voit ça et on se dit qu’on est chanceux, a concédé Giovanni Grenon. Ça nous donne un petit coup de pied en vue de la prochaine année. Ça nous touche beaucoup, mais il faut voir le bon côté. On fait plaisir à des enfants du mieux qu’on le peut.»

Le policier a confirmé qu’il se préparait déjà pour la 18e édition. «C’est du travail, mais c’est important de tenir ce genre d’activité», a conclu M. Grenon.