Un parcours unique au monde

Le Bas-Saguenay offrira à compter de samedi un tout nouvel attrait avec l'inauguration d'une douzième via ferrata au Québec, un «sentier vertical» aménagé jusqu'à 290 mètres de hauteur sur les flancs de la magnifique baie Éternité.
Hier, le directeur du Parc national du Fjord du Saguenay, Daniel Groleau, accompagné de Jacques Hébert, président de Parcours Aventure, a convié les membres de la presse à vivre une expérience unique en parcourant une partie du tracé dessiné par Yannick Berger-Sabatel, un Français d'origine établi au Québec depuis 2005. Ce dernier est à la tête de Prisme Équipement Canada, une firme spécialisée dans l'aménagement de tels parcours.
La via ferrata est une activité qui combine la randonnée et l'escalade sur la paroi rocheuse très escarpée voisine du cap Trinité, sur laquelle on a installé des barreaux d'acier ancrés à même le roc, des câbles de vie, des poutres, des passerelles, etc. Le système permet des déplacements sécuritaires puisque les harnais et mousquetons permettent d'être continuellement en liens solides avec le roc.
L'expérience vécue hier ne se compare avec aucune autre en raison du point de vue qu'offre la montagne sur le fjord du Saguenay. «La principale caractéristique de ce nouveau parcours est la combinaison offerte par la présence du roc et de l'eau. C'est unique au monde. On a quelque chose qui va susciter de l'intérêt au niveau international puisque les via ferrata que j'ai vues en Europe offrent des points de vue sur des vallées, d'autres sommets alpins, mais pas des falaises abruptes sur le bord de l'eau. Les gens vont s'extasier», affirme M. Hébert.
Les citoyens de la région qui connaissent ce secteur du parc près du pavillon d'accueil n'auraient jamais cru pouvoir s'y déplacer pour leurs loisirs. Bien accroché sur les bordures des parois à plus de 250 mètres, une grande impression de vide se dégage sur un arrière-fond tout en beauté.
Deux sections du parcours sont particulièrement impressionnantes avec la présence de l'échelle inversée ainsi que la passerelle suspendue à 100 mètres de hauteur sur 90 mètres de longueur.
Selon M. Hébert, le déplacement sur l'un ou l'autre des trois tracés, peu importe qu'il s'agisse de celui de 295, 570 ou 850 mètres d'une durée variant de 2,5 heures à 6 heures, est effectué en groupe de huit personnes toujours accompagnées de l'un ou l'autre des cinq guides qui ont reçu leur formation certifiée par la Fédération québécoise de la montagne et de l'escalade (FQME).
En entrevue, M. Groleau n'a pas voulu dévoiler les sommes investies dans ce parcours haute voltige qui a demandé beaucoup de travail de la part de l'équipe d'aménagement de Prisme qui a dû percer le roc depuis l'hiver dernier pour y installer des centaines d'éléments de soutien d'acier.
En ce qui a trait aux objectifs de fréquentation du parcours, M. Groleau a indiqué qu'un plan d'affaires étalé sur cinq ans a été établi. Ce plan est supporté par des volets de promotion régionale et internationale financés par la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) et Tourisme Québec.
Il a souligné que le Parc Aventures Cap Jaseux, avec qui Baie Éternité est lié par une entente de mise en marché de même que les dix autres via ferrata de la province, sont membres de la Route des via ferrata du Québec.
Dvilleneuve@lequotidien.com
Le parcours est accessible aux personnes de 12 ans et plus, sans limites d'âge, mais ne souffrant d'aucun handicap majeur aux membres. Une personne de condition physique moyenne peut pratiquer l'activité.
Le poids requis pour pratiquer l'activité se limite à un maximum de 100 kg. Les personnes de moins de 50 kg sont admissibles, mais requièrent des mesures de protection spéciales.
Les prix pour les adultes varient de 35$ à 75$ selon la longueur du parcours choisi.