Un parc en mémoire de la Deuxième Guerre mondiale inauguré à Arvida

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La présence militaire pendant la Deuxième Guerre mondiale dans le complexe industriel de la compagnie Alcan d’Arvida sera désormais soulignée de façon permanente avec la création du Parc des vétérans, en bordure du boulevard Mellon.

Un peu plus de 50 personnes ont répondu à l’invitation de la Ville et de la Légion royale d’Arvida, mercredi matin, afin d’inaugurer cet espace de mémoire. Le site comprend trois mats pour des drapeaux, une plaque souvenir ainsi qu’un canon antiaérien utilisé par l’armée canadienne dans la défense des endroits stratégiques pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le président de la Légion royale canadienne d’Arvida, Steeve Brown, a salué les trois années d’efforts qui ont été nécessaires pour en arriver à la création de ce lieu. Le site, bien en vue, va permettre à la population de se remémorer l’époque où pas moins de 3000 soldats assuraient la sécurité de la région en raison de ses installations industrielles.

C’est l’époque où la compagnie Alcan a vu ses installations connaître un essor en raison de l’intégration du complexe industriel dans la chaîne d’approvisionnement de l’effort de guerre.

C’est ainsi que l’effort des 10 000 ouvriers de l’aluminium et de ceux qui avaient la responsabilité d’assurer la sécurité du site industriel a été un élément important dans l’effort de guerre nécessaire pour remporter la victoire. L’aluminium des usines d’Arvida était en bonne partie destiné à la fabrication des avions de combat.

Le président de la section arvidienne de la Légion royale a d’autre part salué la présence de deux vétérans ayant participé à la Seconde Guerre mondiale et à la Guerre de Corée. Le hasard a voulu que l’on célèbre au cours des dernières semaines le 75e anniversaire de la signature de la fin des hostilités avec le Japon, ce qui mettait un terme à la Deuxième Guerre mondiale.

Le président de la Légion royale canadienne, Steeve Brown, en compagnie de la mairesse Josée Néron et du commandant de la 3e Escadre, Normand Gagné, ont procédé à l’inauguration de l’espace du Parc des vétérans sur le boulevard Mellon, à Arvida.

Le militaire à la retraite a profité de son allocution pour souligner la très grande fragilité des sections locales de la Légion canadienne. Il a indiqué craindre la disparition de 50 % des sections dont l’objectif est de supporter les militaires à la retraite.

Le commandant de la 3e escadre de Bagotville, le colonel Normand Gagné, est lui aussi retourné dans le passé. Le gouvernement canadien a implanté la Base militaire de Bagotville dans la région afin d’assurer la protection des infrastructures industrielles. En plus d’assurer la protection de la région, la base a servi d’école pour la formation des pilotes avant leur départ pour l’Angleterre.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a pour sa part salué la qualité du travail réalisé en collaboration avec les services municipaux et les autres organismes pour en arriver à la création de ce parc dont le nom n’est pas encore officiel. Elle a confirmé que Saguenay allait assumer la restauration du canon antiaérien qui a pendant de nombreuses années été stationné juste à côté des locaux de la légion.