Un parc à chiens sera aménagé au parc Adrien-Gilbert à Port-Alfred.

Un parc à chiens à Port-Alfred

La vocation du terrain de baseball Adrien-Gilbert, de La Baie, changera au cours de la prochaine année pour laisser place à un nouveau parc à chiens et de planche à roulettes ainsi qu’à une aire de jeux pour enfants et de jeux d’eau.

Une partie de l’enveloppe du plan triennal de 926 000 $ dédiée au secteur de La Baie sera consacrée à ce projet, a mentionné Éric Simard, président de l’arrondissement lors d’une entrevue accordée à l’hôtel de ville de Chicoutimi.

Se disant conscient que le budget présenté en début de semaine suscite une part de mécontentement, M. Simard a dit vouloir mettre un peu de baume dans le milieu à l’approche de Noël. « Lorsque j’ai fait ma campagne électorale en 2017, les gens m’ont demandé d’aménager un parc à chiens», a-t-il affirmé. C’est à la suite de ça que les conseillers de La Baie ont accepté la présence des chiens au Parc Mars.

Étant donné qu’il n’y a plus de ligues de balle organisées au terrain situé près du Théâtre du Palais municipal, le conseil d’arrondissement a choisi d’aménager un parc à chiens en ajoutant une section de clôture afin d’isoler une section de terrain qui est déjà clôturée.

Une autre partie sera réservée pour le déménagement du parc de planche à roulettes actuellement installé dans le secteur de l’ancienne église Saint-Marc et du pavillon Au Millénaire.

À moyen terme, le conseil souhaite également aménager un terrain de jeux avec modules ainsi qu’une aire réservée pour les jeux d’eau. Selon Éric Simard, le parc familial devrait être très apprécié par les citoyens du secteur Port-Alfred et les usagers du centre de la petite enfance situé tout près.

Outre la transformation du terrain de baseball, le plan triennal prévoit le remplacement des lampadaires des rues Victoria et Albert, installés tout juste il y a quatre ans. Selon M. Simard, beaucoup de plaintes ont été enregistrées provenant des citoyens parce que le système d’éclairage choisi est inadéquat puisqu’il ne diffuse la lumière qu’à la base des poteaux. Les anciens poteaux seront réinstallés au parc Mars pour remplacer ceux qui sont passablement détériorés, selon M. Simard.

Parmi les projets de longue haleine que caresse le conseil d’arrondissement, figure l’aménagement d’un nouveau corridor cyclable qui relierait le Centre Bec-Scie à partir du pont Claude Richard. Le sentier piétonnier, avec ses deux passerelles existantes, serait réaménagé au coût estimé de 7 M$.