Une partie de l'histoire de Roberval n'est plus en raison de la démolition de la résidence de l'ancien cordonnier Gérard Gauthier.

Un pan d'histoire de Roberval démoli

La maison de l'ancien cordonnier Gérard Gauthier n'est plus. Lundi matin, un pan de l'histoire de Roberval est tombé sous le pic des démolisseurs.
La maison ancestrale, qui appartenait à Chantale Potvin depuis une dizaine d'années, faisait partie du Circuit patrimonial de Roberval. 
Plusieurs avaient peine à retenir leurs larmes lorsque la résidence victorienne du boulevard Saint-Joseph s'est écroulée. Des dizaines de citoyens de Roberval ont assisté à la démolition.
« La maison daterait de 1867. Elle a de l'âme et de l'histoire. C'est très triste aujourd'hui (hier). Principalement, au 20e siècle, les gens s'y rendaient pour aller porter leurs chaussures et leurs patins. On y trouvait aussi un salon de coiffure. Il y aurait eu quatre ou cinq propriétaires. Compte tenu de son état, il y avait trop de travaux à faire pour la revamper, alors il vient un temps où l'on n'a plus le choix », mentionne la Robervaloise.
L'artiste André Juillet a amassé quelques pièces de bois afin de les transformer en stylo. 
Chantale Potvin ajoute que le reste des matériaux sera récupéré.