Wade Gapes est le coordonnateur du nouveau programme Oriance, offert par Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un outil pour améliorer la performance touristique

Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean offre un nouveau service aux gestionnaires d’entreprises touristiques de la région. Après plusieurs années de travail, Oriance est mis en place pour permettre aux entrepreneurs de bien s’adapter aux nouvelles réalités.

Le lancement officiel s’est fait en compagnie des acteurs du projet, mercredi matin, dans le cadre du Rendez-vous annuel de l’industrie touristique 2019. Celui qui a travaillé à l’élaboration du plan de match, Wade Gapes, a présenté les grandes lignes de ce nouvel outil, créé pour améliorer la performance globale de l’industrie régionale.

« C’est une innovation qui devrait faire école puisque c’est un service qui n’existe pas encore dans l’industrie touristique et dans les autres secteurs économiques au Québec », a soulevé la directrice générale de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Dubord, soulignant que la particularité du service Oriance est l’absence d’échéance.

« C’est un programme payant, mais les entreprises inscrites n’auront pas de date de fin, c’est-à-dire qu’elles pourront toujours compter sur le service », a-t-elle ajouté.

Oriance se divise en plusieurs étapes. Wade Gapes prévoit cinq à sept jours ouvrables pour dresser un portrait clair du gestionnaire et de l’entreprise. Le prédiagnostic global de l’entreprise permet d’évaluer neuf sphères, permettant au final d’établir un plan d’action personnalisé et un accompagnement flexible.

Lors du panel de discussions qui a suivi la présentation de M. Gapes, Julie Dubord a mentionné que la création de ce nouveau service avait été faite dans le but premier d’accompagner les entreprises confrontées aux nouvelles réalités. La directrice générale a souligné que l’un des objectifs était de « briser l’isolement du gestionnaire », dans une volonté claire d’offrir un encadrement optimal et personnalisé pour le déploiement de la stratégie touristique.

Mme Dubord a également signalé l’importance pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean de prendre sa place en tant que destination de choix. « Ce nouveau service est une tape dans le dos pour les gestionnaires et entrepreneurs, a soulevé la directrice générale. C’est un engagement vers des résultats. Comme destination, je pense qu’on est capables d’aller encore plus loin. »

Pour développer Oriance, Wade Gapes a réuni des gestionnaires dans un « living lab », afin de tester le produit sur des personnes ciblées par un tel service.

« Je voulais avoir du concret et l’exercice a permis d’avoir un échantillon représentatif pour offrir un outil peaufiné », a indiqué M. Gapes, à l’emploi de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis octobre 2017.

Les gestionnaires d’entreprises impliqués dans le « living lab » ont apprécié l’approche personnalisée offerte par le coordonnateur d’Oriance, qui s’est concentré sur les forces de chaque gestionnaire.

« C’est en quelque sorte une expédition humaine et c’est un voyage qu’on fait pour soi, en vivant toutes sortes d’expériences », a illustré le directeur général de Contact Nature, Marc-André Galbrand, qui fut l’un des participants.

+

LILY GILOT, NOUVELLE PRÉSIDENTE DE L'ATR

Après tout près de 10 ans à la tête du conseil d’administration de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Éric Larouche a cédé sa place à Lily Gilot, du Musée du Fjord, qui devient la première femme à occuper la présidence en 41 ans.

L’élection du nouveau CA s’est tenue lors de l’assemblée générale annuelle de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, mercredi, pendant le Rendez-vous annuel touristique. Avant d’occuper la présidence, Mme Gilot était administratrice. Pour sa part, Éric Larouche tire sa révérence avec le sentiment du devoir accompli, retournant le crédit aux administrateurs qu’il a côtoyés au fil des ans.

«Vous m’avez tous permis, à travers ce mandat, d’être une meilleure personne, un meilleur gestionnaire, d’être plus à l’écoute et je garderai des souvenirs indélébiles de ces années, de tous ceux qui les ont façonnées, des succès et des défis marquants ainsi que des nombreux échanges avec les entrepreneurs passionnés qui composent notre industrie», a-t-il mentionné par voie de communiqué.

Gerry Desmeules, du Parc de la caverne Trou de la fée, a été élu premier vice-président, tandis que François Guillot, du Parc national des Monts-Valin, entres autres, va occuper le poste de second vice-président. Le rôle de secrétaire-trésorière sera assuré par Rébacca Tremblay, du Parc aventures Cap-Jaseux.

Les administrateurs sont Alain Tremblay, Dominique Genest, Lili Fournier, Lauraine Gagnon, Sandra Fortin, Carl Gauthier et Pierre-Philippe Tremblay. Dans les deux derniers cas, ils sont nouvellement élus au sein du conseil d’administration.