Un ordinateur à tous les élèves du secondaire du CSS du Pays-des-Bleuets

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Après avoir investi près d’un million de dollars pour équiper tous les élèves des secondaires 4 et 5 au cours de l’été, le Centre de services scolaire du Pays-des-Bleuets (CSSPB) a pris la décision d’en fournir à tous les élèves des secondaires 1, 2 et 3, afin d’être mieux équipé lors d’éclosions. Lundi soir, le conseil d’administration a donc entériné l’achat de 1752 ordinateurs portables, pour un montant de 1,6 million de dollars.

« L’achat d’un millier d’ordinateurs l’été dernier, pour équiper tous les élèves des secondaires 4 et 5 d’un ordinateur portable, a été bénéfique, mais il faut maintenant équiper tous les élèves du secondaire », estime le directeur général du CSSPB Sylvain Ouellet.

Depuis que la région est passée en zone rouge, les élèves de 3e secondaire doivent étudier à distance une journée sur deux. Le CSSPB a recensé les besoins réels et il s’est avéré que 180 des 482 élèves n’avaient pas accès à un ordinateur portable.

« On a dû piger dans notre réserve, qui comptait 200 ordinateurs », explique Sylvain Ouellet. La réserve est toutefois presque à sec. Si un cas de COVID-19 survient, et qu’une classe doit être isolée, la stratégie de « déboulement » s’enclenche, alors que les ordinateurs dans les laboratoires, dans les classes, ou même ceux aux primaires doivent être saisis pour offrir la formation à distance. Une situation qui est loin d’être idéale, car elle exige une gymnastique périlleuse et énormément de temps de gestion, selon Sylvain Ouellet.

Pour régler le problème, le CSSPB a décidé de devancer et d’accélérer son plan d’investissement afin de fournir un ordinateur portable à chaque jeune pour toute la durée du secondaire.

Pour faire l’achat de 1751 ordinateurs, des écouteurs, des valises de transports, les logiciels et licences, le CSSPB investira 1 629 574 dollars. Une partie du montant servira aussi à améliorer les bornes WI-FI dans les écoles et pour faire l’acquisition de chariots de recharge. Cette somme sera puisée à même la balance d’investissement du CSSPB, qui est en quelque sorte un fonds de réserve pour l’achat de matériel, qui s’élève à près de quatre millions de dollars avant la dépense.

La CSSPB a décidé de miser sur les ordinateurs portables, car ils sont plus durables que les tablettes et Chromebook et il est possible d’y installer une plus grande variété de logiciels, a expliqué Sylvain Ouellet, qui estime la durée de vie des portables à 5 ans.

« La formation à distance ne disparaîtra pas avec le virus », a remarqué Sylvain Ouellet, pour souligner que l’investissement sera utile même lorsque la pandémie sera derrière nous.

Devant l’urgence de la situation, ce dernier a d’ailleurs demandé la tenue d’une séance extraordinaire du conseil d’administration afin de s’assurer que les équipements arrivent le plus tôt possible. Avec l’approbation du conseil d’administration, l’achat sera fait rapidement et le CSSPB espère pouvoir livrer les ordinateurs au retour des Fêtes.