Jean-Luc Brassard a rappelé aux jeunes l’importance d’encourager leurs amis après une performance.

Un olympien à Albanel

L’athlète olympique à la retraite, Jean-Luc Brassard, qui revient tout juste de Pyeongchang, a reçu un chaleureux accueil à l’école Sainte-Lucie d’Albanel jeudi matin. Sous le regard attentif des jeunes, le skieur a parlé de l’importance de s’amuser avant tout lorsqu’on fait du sport.

Après leur avoir fait visionner sa descente lors des Jeux olympiques de Lillehammer en 1994, pour laquelle il a obtenu la médaille d’or, il leur a avoué qu’une énorme pression pesait sur ses épaules. 

« J’étais le dernier à descendre et je savais qu’il y avait eu d’excellentes performances avant moi. La nervosité, on en a besoin, mais c’est vous qui décidez si c’est positif ou négatif », a-t-il confié aux enfants, tout en comparant les compétitions sportives aux examens en classe. 

Il suffit selon lui de ne pas se croire meilleur que les autres et surtout, il faut bien se préparer. 

« Après ma descente, je savais que je n’aurais pas pu faire mieux cette journée-là alors j’étais fier de moi. Même si je n’avais pas gagné de médaille, j’aurais été satisfait », a-t-il partagé. 

Les enfants étaient nombreux à vouloir poser une question à Jean-Luc Brassard.

Des enfants curieux

Après avoir entendu un court discours, les enfants pouvaient poser des questions à Jean-Luc Brassard. Ils ont été nombreux à lever leur main pour s’exprimer.

La question de Dylan Girard, âgé de dix ans, a fait rigoler les adultes dans la salle. Il a voulu savoir si Jean-Luc Brassard pouvait toujours faire le grand écart. Ce dernier a indiqué avec le sourire qu’avec un peu d’échauffement, il serait peut-être capable.

D’autres lui ont demandé s’il était toujours amoureux du sport et s’il participait encore à des compétitions. « Un moment donné, j’ai compris que je ne voulais plus faire de la compétition et me mesurer aux autres, mais j’ai encore beaucoup de plaisir à faire du ski », a-t-il répondu.  

Des habitudes saines

L’Olympien était de passage dans le Haut-du-Lac dans le cadre du programme « Ambassadeur de l’esprit sportif » mis en place par le gouvernement du Québec et par l’organisme Sport’Aide pour contrer l’intimidation. D’autres athlètes bien connus comme Patrice Bernier (soccer) et Guylaine Dumont (volleyball) feront eux aussi de la sensibilisation dans les écoles québécoises durant les prochains mois.

Une ligne d’écoute pour sportifs

D’ailleurs, Sport’Aide travaille actuellement à la mise en place d’une ligne d’écoute pour permettre aux jeunes sportifs de dénoncer des comportements violents ou des abus. Pour l’instant, les appels sont redirigés à Jeunesse, J’écoute, mais bientôt, ce seront des thérapeutes spécialisés dans le sport qui leur viendront en aide. 

La conférence de Jean-Luc Brassard était suivie d’une cérémonie de clôture des Jeux olympiques à l’école Sainte-Lucie.