Un rapport d’enquête préliminaire publié lundi indique qu’un examen attentif des séquences vidéo de l’avion CT-114 Tutor juste avant l’accident a montré un oiseau (encerclé en rouge) très proche du moteur droit de l’avion «pendant la phase critique du décollage».
Un rapport d’enquête préliminaire publié lundi indique qu’un examen attentif des séquences vidéo de l’avion CT-114 Tutor juste avant l’accident a montré un oiseau (encerclé en rouge) très proche du moteur droit de l’avion «pendant la phase critique du décollage».

Un oiseau aurait causé l’écrasement mortel de l’avion des Snowbirds

La Presse Canadienne
OTTAWA — L’Aviation royale canadienne (ARC) dit qu’elle se concentre sur un impact d’oiseau comme raison pour laquelle un avion CT-114 Tutor des Snowbirds s’est écrasé en Colombie-Britannique le mois dernier.

Un rapport d’enquête préliminaire publié lundi indique qu’un examen attentif des séquences vidéo de l’avion juste avant l’accident a montré un oiseau très proche de l'entrée d'air droite du réacteur de l’avion «pendant la phase critique du décollage».

L’écrasement près de Kamloops a tué la capitaine Jennifer Casey, l’officier des relations publiques, qui était à bord en tant que passagère, et a blessé grièvement le pilote.

Bien que l’avion se soit écrasé dans une zone résidentielle, personne au sol n’a été gravement blessé.

L’équipe de démonstration de L’ARC était en tournée à travers le pays au moment de l’accident, se produisant au-dessus des villes et des villages pour tenter de remonter un peu le moral au milieu de la pandémie de COVID-19.

Le rapport de l’ARC indique que l’enquête continuera de sonder la possibilité d’un impact d’oiseau et si les dispositifs d’évacuation d’urgence de l’avion Tutor ont fonctionné correctement.