Un nouvel incendie criminel a été allumé dans la nuit de samedi à dimanche, dans une roulotte de chantier, sur le site de l'ancienne usine de Graphic Packaging de Jonquière.

Un nouvel incendie criminel à l'ancienne usine Graphic Packaging

Un nouvel incendie criminel a été allumé sur le site de l'ancienne usine de Graphic Packaging de Jonquière, dans la nuit de samedi à dimanche. Une roulotte de chantier a de nouveau été ciblée par les vandales.
Débris, fils et matériaux de toute sorte jonchent le sol du site, fermé depuis juillet 2014. Les bâtiments - démolis partiellement dans certains cas - sont éventrés.
Deux casernes de pompiers ont été appelées sur les lieux, vers 1 h 40. La dizaine de pompiers a rapidement pu maîtriser l'incendie qui avait été allumé dans une roulotte non rattachée à l'usine, située à gauche du site.
Lors du passage du Quotidien, dimanche matin, une faible fumée s'échappait de la roulotte détruite par les flammes. Les pompiers sont alors intervenus de nouveau pour arroser la construction. Ce n'est pas la première fois que la roulotte était incendiée : il s'agissait du deuxième brasier à y être allumé depuis peu.
Entre 10 et 15 interventions
Dans la dernière année, les pompiers de Saguenay sont intervenus entre 10 et 15 fois sur le site désaffecté de l'ancienne cartonnerie de Jonquière, a estimé le chef aux opérations de la Sécurité incendie, Éric Lemay. « Simplement la semaine dernière, nous y sommes allés deux fois », a-t-il rapporté lors d'une entrevue téléphonique avec Le Quotidien. 
Depuis le printemps, l'endroit est souvent visé par les vandales.
Les sapeurs ont pour consigne de pénétrer dans les bâtiments seulement si une vie est en jeu. Toutes les interventions se font sinon depuis l'extérieur.
Personne n'a été arrêté en lien avec ce nouvel incendie criminel, a-t-on indiqué, du côté de la Sécurité publique de Saguenay.
Accessible et à l'abandon
Encore aujourd'hui, aucune barrière ne bloque le chemin menant à l'usine, à partir duquel il est ensuite possible de circuler sur l'ancien site industriel. 
Nous avons d'ailleurs croisé en voiture un curieux venu observer les dégâts du dernier incendie.
Débris, fils et matériaux de toute sorte jonchent le sol du site, fermé depuis juillet 2015. Les bâtiments - démolis partiellement dans certains cas - sont éventrés. Des échelles et diverses pièces en métal tordues sont entassées sur l'asphalte abîmé. La plupart des vitres de l'usine sont cassées. 
L'endroit aux airs lugubres est digne d'une scène de films américains.
Au début du mois de septembre, Graphic Packaging a annoncé qu'elle versera 15 000 $ à Saguenay pour l'installation de clôtures pour empêcher l'accès au site. 
Si le chemin de la Cartonnerie demeure l'accès le plus direct au site, de nombreux chemins parcourent les secteurs boisés qui entourent l'ancienne usine.