L’entrepreneur général Isofor a entrepris les travaux de construction destinés à l’agrandissement du Carrefour environnement Saguenay situé au 1816 rue Lavoie à Chicoutimi qui recevra les meubles encombrants.

Un nouvel entrepôt pour le Carrefour Environnement Saguenay

Le Carrefour Environnement Saguenay, une entreprise d’économie sociale œuvrant dans la récupération et le recyclage de matières provenant de vieux appareils électroniques, prend de l’expansion tout en amorçant une diversification de ses activités.

Le président-directeur général de l’entreprise, Bertrand Tremblay, a fait l’annonce d’un investissement de 1 M$ pour la construction d’un nouvel entrepôt de 7200 pieds sur un terrain adjacent à l’usine acquise il y a six mois au 1816 rue Lavoie à Chicoutimi.

L’annonce a été faite mercredi matin à l’occasion d’un déjeuner organisé en présence d’Olivier Longpré, vice-président Service aux membres et clients de la Grande région de l’Est chez Desjardins, Denis Guay, directeur général de la Caisse Desjardins de Chicoutimi, ainsi que Pauline Dambroise, vice-présidente Gouvernance, Développement durable et secrétaire générale du Mouvement Desjardins. À cette occasion, Desjardins a annoncé une contribution de 100 000 $ au Carrefour à même un fonds de 100 M$ étalé sur trois ans pour soutenir des projets porteurs. Au passage, M. Longpré a déclaré que 260 projets ont été soutenus par ce fonds et qu’il reste encore 60 M$ à attribuer.

Plusieurs changements

En entrevue, M. Tremblay a mentionné que le Carrefour environnement Saguenay a effectué plusieurs mouvements ces derniers mois en quittant le Centre 216 des Oblats à Chicoutimi, où ne reste qu’une boutique, pour installer ses pénates au 1816 rue Lavoie, dans des locaux plus spacieux.

« Nous traitons de plus en plus de matières récupérables en électronique et informatique. On a décidé d’agrandir afin de pouvoir récupérer les matières provenant des meubles encombrants, comme les réfrigérateurs, laveuses-sécheuses, mobiliers de salons, tondeuses à gazon, etc. », explique M. Tremblay .

Dans le cas des réfrigérateurs, les 80 employés du carrefour devront récupérer les halocarbures, des gaz réfrigérants nocifs pour la couche d’ozone.

Dans la région, M. Tremblay prévoit que de 3000 à 4000 réfrigérateurs pourront être démantelés et récupérés pour les métaux et le plastique.

Il rappelle que le Carrefour environnement Saguenay collabore avec certaines villes et MRC afin de récupérer les encombrants déposés par les citoyens dans les écocentres. Selon les données fournies, le taux de récupération des matières s’établit à 96 %.

Le carrefour a également un pied à terre au Nouveau-Brunswick dans la ville d’Edmundston où il opère un centre de valorisation de 10 000 pieds carrés.

En ce qui a trait aux travaux d’agrandissement, ils ont été confiés à l’entrepreneur général Isofor qui a déjà procédé à la coulée des fondations.