Des usagers du transport adapté de la région se sont déplacés à l'Assemblée nationale, mardi, pour réclamer une hausse du financement du transport adapté. On en voit quelques-uns entourer ici le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, lors d'un point de presse.

Un nouvel appel est lancé à l'Assemblée nationale pour le transport adapté

Des usagers du transport adapté de la région se sont rendus à l'Assemblée nationale pour demander à nouveau une hausse du financement du transport adapté afin de permettre aux utilisateurs d'obtenir un meilleur accès aux services.
Des utilisateurs s'étaient déplacés mardi pour assister à la période de questions et faire ensuite entendre leur point de vue à l'occasion d'un point de presse, à moins d'une dizaine de jours du dépôt du budget provincial.
Ce déplacement sur la colline parlementaire fait suite à une conférence de presse qui avait été tenue dans la région au début du mois de mars par l'Association régionale de loisirs pour les personnes handicapées du Saguenay-Lac-Saint-Jean ainsi que par les députés péquistes de Jonquière et de Chicoutimi, Sylvain Gaudreault et Mireille Jean.
La députée de Chicoutimi, Mireille Jean, a interpellé mardi en Chambre le ministre des Transports, Laurent Lessard, au sujet de l'augmentation de la popularité des services de transport adaptés qui doit faire face à une diminution des budgets.
« Les budgets en transport adapté couvraient, en 2009, 65 % des coûts. Ce pourcentage est descendu jusqu'à 38 % pour certaines villes. Pour Saguenay, cela représente un manque à gagner annuel de 300 000 $. Ces coûts sont naturellement transférés aux usagers », a-t-elle déploré.
Le ministre, en réponse, a souligné l'importance du transport collectif et adapté dans les régions. Sans vouloir s'avancer sur une hausse possible, il a fait référence au budget du ministre Leitao, qui sera déposé le 28 mars. « On espère qu'on aura des bonnes nouvelles [...] », a-t-il mentionné.
Pas de confirmation
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, est revenu à la charge en demandant à quelques reprises si les usagers devaient s'attendre à une hausse du financement du transport adapté. Sans répondre directement, le ministre a laissé tomber à la fin de sa réplique : « [...] si je donnais la mesure aujourd'hui, vous m'accuseriez d'outrage à l'Assemblée nationale pour fuite de budget ».
Un point de presse des deux députés péquistes et de représentants de l'Association régionale de loisirs pour les personnes handicapées de la région a ensuite eu lieu dans le hall d'entrée du Parlement.
La présidente de l'association, Manon Blackburn, a souligné qu'interpeller le ministre Lessard était la dernière action entreprise par l'organisme dans ce dossier travaillé depuis novembre. 
Ses membres avaient alors été informés que les déplacements de loisirs seraient dorénavant limités.