L’église Sainte-Thérèse d’Arvida aura enfin un nouveau toit.

Un nouveau toit cet automne

L’église Sainte-Thérèse, à Arvida, aura un nouveau toit. Une subvention accordée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ), couplée à une enveloppe versée par Saguenay, permettra à la fabrique de procéder à des travaux totalisant 400 000 $ dès cet automne.

Le lieu de culte, situé à l’angle des boulevards Mellon et du Saguenay, avait besoin de soins particuliers depuis quelques années. La fabrique attendait de pouvoir rassembler les deniers nécessaires au remplacement de la toiture. Le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour, précise que le programme du MCCQ réservé à la réfection et à la mise en valeur du patrimoine religieux a facilité l’obtention de 280 000 $ pour le projet. La Ville injecte pour sa part 100 000 $.

« On regarde la possibilité de la mettre en taule à baguette comme le toit du Manoir du Saguenay. Il y aura aussi des travaux de désamiantage qui devront être réalisés », a indiqué le conseiller Dufour, au cours d’un bref entretien téléphonique.

S’il a été question, au cours des deux dernières années, de la fermeture de l’église Sainte-Thérèse au culte, Carl Dufour assure qu’il n’y a rien de prévu à cet effet pour l’instant. Cela dit, l’élu insiste sur l’importance de réfléchir, à l’échelle municipale, à l’enjeu de la préservation d’éléments patrimoniaux qui ont marqué l’histoire de la Ville. Il souhaite également que des lieux phares de Saguenay soient mieux connus des élus qui siègent à la table du conseil.

« Il y a un gros travail à faire au conseil de ville pour expliquer ce qu’est Arvida, qui est en voie de devenir le 13e arrondissement historique du Québec », dit-il. Prêchant pour sa paroisse, il indique que du travail reste à faire pour qu’il y ait « une prise de conscience » chez certains acteurs « du joyau qui est dans notre ville ».

L’église Saint-Raphaël, à Jonquière, fait l’objet de travaux. Le clocher du temple religieux reconnu pour son architecture unique sera réparé, grâce à la participation financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Église Saint-Raphaël
Par ailleurs, le clocher de l’église Saint-Raphaël, à Jonquière, subit une cure de jouvence. L’an dernier, le ministère a accordé une subvention de 38 000 $ pour la restauration de la structure, laquelle présentait des signes d’effritement. Le temple religieux, reconnu pour son architecture moderne, a été cité patrimonial par le gouvernement du Québec il y a trois ans. Les travaux devaient aussi permettre de voir si le moteur du carillon, hors service depuis quelques années, peut être remis en marche.