Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les copropriétaires du restaurant-bar Le Panache, Nicole Baribeau, Karine Tremblay et France Baribeau.
Les copropriétaires du restaurant-bar Le Panache, Nicole Baribeau, Karine Tremblay et France Baribeau.

Un nouveau restaurant-bar pour Lamarche

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Trois ans après avoir perdu le seul restaurant au centre de sa municipalité, Lamarche pourra de nouveau compter sur un service de restauration. Le restaurant-bar Le Panache ouvrira officiellement ses portes le jeudi 25 février prochain.

Lancé par les sœurs France et Nicole Baribeau, ainsi que Karine Tremblay, le restaurant sera situé au cœur du village, à même le bâtiment abritant le dépanneur. L’idée du projet est venue lorsque le centre plein air Mont-Vilain a fait l’annonce de sa fermeture pour la période hivernale.

Une toute nouvelle cuisine a été construite.

« J’ai dit à la blague que nous devrions nous installer une petite cabane en bois rond sur le bord de la rivière Péribonka pour nous ouvrir un relais. Karine m’a répondu que nous avions déjà tout ce qu’il nous fallait en arrière du dépanneur », raconte au Quotidien Nicole Baribeau. Déjà propriété des deux sœurs, l’édifice possédait en effet une large superficie non utilisée, ayant autrefois servi d’entrepôt.

L’idée a fait son chemin, et trois mois plus tard, ce sont 100 000 $ qui auront été investis afin de convertir cet espace en restaurant-bar d’une soixantaine de places. L’établissement aux allures rustiques offrira un menu varié, du déjeuner jusqu’au souper.

100 000$ ont été investis dans la création de l’endroit aux allures rustiques.

« Nous serons ouverts du jeudi jusqu’au dimanche, de 8h à 20h30, vu le couvre-feu. Il y a beaucoup de gens en villégiature ici, et beaucoup de touristes en motoneige. Avec l’achalandage que nous voyons au dépanneur la fin de semaine, et la grande demande que nous recevons pour des lunchs ou des sous-marins par exemple, nous savons que ce sera pratique pour eux », indique Karine Tremblay.

Il va sans dire que l’arrivée du Panache, qui emploiera cinq personnes, est une excellente nouvelle pour la municipalité et sa mairesse, Lise Garon. « Ça va faire du bien! J’espère que ce restaurant pourra demeurer ouvert pendant des années. J’invite les citoyens à le fréquenter. »

Le restaurant se situe derrière le dépanneur au centre du village.

Au moment du passage du Quotidien, les copropriétaires s’affairaient à mettre la touche finale à l’endroit et à la toute nouvelle cuisine. Une première soirée d’ouverture s’est d’ailleurs tenue samedi dernier, sur invitation seulement. Les premiers clients officiels pourront quant à eux être accueillis jeudi.