C’est grâce à sa passion pour le vélo que Pascal Bilodeau a arrêté de fumer le 6 septembre 2011, souhaitant participer au Grand défi Pierre Lavoie.
C’est grâce à sa passion pour le vélo que Pascal Bilodeau a arrêté de fumer le 6 septembre 2011, souhaitant participer au Grand défi Pierre Lavoie.

Un nouveau parcours pour le Défi 1000km de Pascal Bilodeau

Pour sa troisième édition, le Défi 1000 km de Pascal empruntera de toutes nouvelles routes. L’organisateur et unique participant, Pascal Bilodeau, a également changé la cause pour laquelle il sillonnera les routes de la région. Il remettra cette année les fonds à la Fondation de l’institut universitaire de cardiologie et pneumologie du Québec.

C’est le 8 août à 4h du matin que Pascal Bilodeau, un ex-fumeur, entreprendra son nouveau parcours qui inclut tout près de 10 000 mètres de dénivelé positif, soit 2000 de plus de son ancien parcours. Le cycliste prévoit terminer le tout en 66 heures.

« J’ai décidé de rester dans la région cette année. Avec la pandémie, je ne savais pas ce que je pourrais faire ou non et je ne voulais pas changer de région. Je vais donc partir du Cégep de Jonquière et aller à Saint-Urbain, le seul endroit en dehors de la région, puis à L’Anse-Saint-Jean, Sainte-Rose-du-Nord et sur les monts Valin. Je vais terminer avec le tour du lac Saint-Jean en passant par Lac-Bouchette et Saint-André-du-Lac-Saint-Jean, avant de revenir à Jonquière », explique celui qui a récemment complété le Défi des 21 pour une troisième fois en cinq tentatives.

Cette année, Pascal Bilodeau a laissé de côté l’Association pulmonaire du Québec pour la Fondation de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie du Québec. « Je voulais vraiment amasser des fonds pour la recherche. L’Association utilise plus l’argent pour fournir des services. Ce n’est qu’une question de vers quoi de je voulais diriger l’argent. »

Pascal Bilodeau sait très bien qu’il s’agit d’une année difficile pour tout le monde, il a donc revu son objectif à la baisse. « L’année dernière, j’ai amassé un peu plus de 2000 $. Cette année, si je réussis à atteindre 1500 $, je vais être très content et je vais me sentir privilégié. »

Chose qui ne change pas cette année, le cycliste roulera en solitaire. « Je ne suis pas un gars qui roule souvent en groupe. Le vélo, c’est comme ma méditation. Ça me permet de me recentrer sur moi-même. Il y a peut-être les gens de mon travail à la pharmacie Jean Coutu de Jonquière, qui vont venir faire un petit bout avec moi. »

Les origines du défi

Le projet a vu le jour en 2018 alors que Pascal Bilodeau voulait amasser de l’argent afin d’aider la recherche pulmonaire. Le Défi 1000 km de Pascal se voulait une boucle qui partait de Jonquière puis passait par La Malbaie, Québec, Trois-Rivières, Shawinigan, La Tuque et Roberval pour revenir au point de départ.

M. Bilodeau a décidé de s’impliquer pour la cause des maladies pulmonaires puisque sa mère est atteinte d’un emphysème sévère, alors que son grand-père en est décédé.