Audrey Gagné, copropriétaire avec son conjoint Pierre-Luc Côté, de Lave-auto CG, mettent à la disposition des propriétaires de véhicules un spacieux garage chauffé.
Audrey Gagné, copropriétaire avec son conjoint Pierre-Luc Côté, de Lave-auto CG, mettent à la disposition des propriétaires de véhicules un spacieux garage chauffé.

Un nouveau lave-auto à L’Anse-Saint-Jean

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Les propriétaires de véhicules maniaques de propreté, même en hiver, disposent maintenant d’un nouveau service à L’Anse-Saint-Jean, avec l’ouverture de Lave-auto CG, au 166 route 170, tout près de l’épicerie Bonichoix.

Le couple formé de Pierre-Luc Côté et Audrey Gagné a décidé d’investir l’été dernier dans la construction d’un nouveau garage commercial afin d’offrir aux citoyens du Bas-Saguenay la possibilité de nettoyer leur véhicule en libre-service ou encore avec l’aide d’un professionnel attitré pour le lavage intérieur et extérieur, explique en entrevue Audrey Gagné, copropriétaire du commerce.

« Il y a déjà eu un service de lave-auto, mais depuis quelques années, ç’a disparu, puisque la personne qui l’opérait a décidé d’arrêter. Il y a beaucoup de véhicules au Bas-Saguenay pour utiliser ce type de service », explique Mme Gagné.

C’est avec ce potentiel de marché que M. Côté et Mme Gagné ont fait construire, sur le terrain adjacent à leur résidence, un imposant garage de 28 pieds par 40 pieds sur dalle de béton.

Selon l’offre de Lave-auto CG, un propriétaire d’auto ou de camionnette a la possibilité de nettoyer lui-même son véhicule en réservant une période de deux heures pour accomplir la tâche. Le tarif inclut les produits de nettoyage, l’utilisation d’équipements comme une laveuse à pression, balayeuse, la disponibilité d’eau chaude, des seaux, brosses, linges d’essuyage, etc. Le tout dans le confort d’un bâtiment chauffé.

La formule libre-service est disponible sur réservation 24 heures à l’avance, en raison des obligations de la Santé publique, les lundis, mercredis et vendredis, parmi l’une des cinq plages horaires, ainsi que le samedi à 8h et 10h30.

Une panoplie d’articles de nettoyage sont disponibles pour effectuer l’entretien des véhicules.

Mme Gagné ajoute que la formule professionnelle est disponible sur réservation 72 heures à l’avance, selon quatre types de lavage. « Pour l’offre de ce service, on a embauché Richard Rousseau, de Rivière-Éternité, qui était capitaine du bateau-mouche. L’été dernier, il n’a pu travailler en raison de la COVID-19 », affirme Mme Gagné.

Relève

À en juger par leur dynamisme, le couple Gagné-Côté est en voie de constituer une partie de la relève d’affaires au Bas-Saguenay.

En entrevue, M. Côté explique que l’investissement de 80 000 $ pour le garage ne constitue par l’unique motivation pour aller de l’avant. L’an dernier, il a acquis une route de distribution de pain et de produits laitiers opérée autrefois par Sylvain Dallaire, qui dessert tout le Bas-Saguenay entre Petit-Saguenay et Laterrière.

Depuis cette acquisition, M. Côté a négocié la distribution des produits Vachon. Quotidiennement, il doit livrer ses victuailles dans 45 commerces du secteur, de sorte que le garage utilisé pour abriter son camion peut être utilisé et rentabilisé en cumulant les vocations de garage et de lave-auto.

S’ajoute à la liste le fait que Pierre-Luc Côté et Audrey Gagné ont acquis la majorité des parts du restaurant L’Est Anse Ciel. « J’ai acheté les parts de mon beau-père Antonin Côté, dernièrement. Je suis propriétaire avec Pierre-Luc ainsi qu’avec Caroline Martel, Bruno-Pierre Houde et Jean-Éric Lavoie », explique Mme Gagné.

La pandémie actuelle limite les heures d’ouverture du restaurant, sauf que l’établissement continue d’opérer à certaines heures avec le service de nourriture prête à emporter.

L’ambition des entrepreneurs ne s’arrête pas là puisque M. Côté envisage également de lancer une entreprise de réparation et de remplacement de pare-brise mobile chez les clients au printemps prochain.