Mélanie Boucher prépare le lancement de l’Association des contribuables de Saguenay. Elle veut donner une voix aux contribuables qui se questionnent sur des dossiers liés aux différents paliers politiques et aux commissions scolaires.

Un nouveau groupe de citoyens verra le jour

Une nouvelle association visant à donner une voix aux citoyens est sur le point de voir le jour. Exaspérée par les événements qui ont éclaboussé les différents paliers de gouvernement et les commissions scolaires au cours des derniers mois, la femme d’affaires et ex-candidate aux élections fédérale et municipale dans Jonquière, Mélanie Boucher, lancera d’ici quelques semaines l’Association des contribuables de Saguenay.

L’organisation n’est pas encore officiellement née, mais la demande de constitution d’un OSBL est en traitement. L’association qui attend ses lettres patentes compte déjà un conseil d’administration de cinq membres.

Mélanie Boucher souligne que la mise sur pied de l’association n’a rien à voir avec l’arrivée de Josée Néron à la tête de la ville.

«C’est en lien avec les événements récents, notamment dans les commissions scolaires, les primes de départ, les contrats signés en catimini. Ce n’est pas en lien avec les dernières élections», assure celle qui a été candidate indépendante au poste de conseillère municipale dans l’arrondissement Jonquière aux dernières élections, ainsi que candidate libérale dans Jonquière aux élections fédérales de 2015.

«L’association posera des questions à tous les paliers, autant municipal, provincial, fédéral que les commissions scolaires. C’est en lien avec tout ce qui a rapport aux dépenses publiques. On est un groupe de personnes à s’être dit ‘‘coudonc, personne ne surveille’’.»

Mélanie Boucher affirme que l’idée de mettre sur pied l’association lui trottait dans la tête depuis un certain temps.

«Il manquait un espace pour le contribuable, pour aller poser les bonnes questions. On est beaucoup en réaction. L’association se veut un espace d’action.

C’est un espace d’expression et d’information pour les contribuables. On va donner le droit de parole aux citoyens. Quand des dossiers nécessiteront qu’on pose des questions à long terme, on sera là pour les poser.»

Mélanie Boucher fera connaître les modalités de fonctionnement de l’association une fois que celle-ci sera lancée.

«Lors du lancement officiel de l’association, les gens seront invités à se joindre à nous. J’ai confiance que les gens vont nous appuyer», affirme celle qui souligne que ce type d’association existe ailleurs au Québec, même si ce n’est pas chose courante.