Le candidat libéral dans Huntingdon, Stéphane Billette, était de passage dans la circonscription du premier ministre.

Un ministre en renfort dans Roberval

Stéphane Billette, le ministre délégué aux PME et au Développement économique régional, était de passage dans Roberval pour rencontrer les entreprises et prêter main-forte à Philippe Couillard dans sa circonscription.

Après une journée à faire une tournée des entreprises, comme la Fromagerie Perron, Bouchard Artisan Bio et Les Secrets du Style, le candidat libéral dans Huntingdon a pris le temps d’aller rencontrer le groupe d’une vingtaine de bénévoles œuvrant au local électoral de Saint-Félicien. Dans la circonscription, plus de 50 bénévoles travaillent en ce moment pour le Parti libéral pour faire sortir le vote par anticipation qui aura lieu les 23 et 24 septembre.

« Je suis venu rencontrer des propriétaires agricoles et des propriétaires de PME pour parler avec notre monde, valider nos décisions et faire connaître notre programme », lance le politicien.

Confiant du bilan de son parti, il rappelle que le taux de chômage est passé de 11 à 5 % dans la région, en ajoutant que son gouvernement a créé 220 000 emplois nets au Québec pendant cette période.

Pour les entreprises, le nerf de la guerre se trouve maintenant du côté de l’attraction de la main-d’œuvre. Selon Stéphane Billette, une partie de cette main-d’œuvre doit venir de l’immigration. « 86 % des immigrants se dirigent vers Montréal alors que 60 % des besoins de la main-d’œuvre se trouvent en région », dit-il, en ajoutant que 800 millions de dollars ont été consentis dans le dernier budget pour mieux soutenir les entreprises, notamment pour attirer les travailleurs immigrants. Ce plan comprend aussi des mesures pour offrir davantage de formations en entreprise, de faciliter la transition vers le manufacturier 4.0, ainsi que la rétention des aînés sur le marché du travail. « Pour les garder plus longtemps sur le marché du travail, on veut augmenter encore le crédit d’impôt pour les aînés », a ajouté le député d’Huntington.

Malgré les sondages défavorables en début de campagne, Stéphane Billette ne se décourage pas un instant. « En 2014, nous étions neuf points derrière le PQ en début de campagne », rappelle-t-il, fier de ses réalisations. Il cite en exemple la décision de faire passer le taux d’imposition des PME de 8 à 4 %, une mesure fort appréciée dans le milieu entrepreneurial. Ou encore l’implantation de pôles régionaux d’innovation, ce qui a permis de créer des surprises en région. « Qui aurait cru qu’Ubisoft ouvrirait des bureaux à Saguenay il y a cinq ans ? », a-t-il ajouté.

En se préparant pour le dernier blitz de la campagne, l’adepte de course Ironman rappelle qu’une campagne électorale est un marathon, en ajoutant qu’il reste encore beaucoup de travail à faire.