Le livre Friction Stir Welding : Principles and Applications, écrit par Lyne St-Georges, a été lancé lors de la soirée d’ouverture du 12e Symposium international sur le soudage par friction malaxage. La version anglophone du livre a pu être distribuée aux chercheurs et aux industriels présents. Le président-directeur général de CQRDA, Gilles Déry, est très fier du résultat.

Un livre transcende les frontières

Dans le cadre du Symposium international sur le soudage par friction malaxage, qui débutait mardi à l’hôtel Le Montagnais de Chicoutimi, le Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA) et le Centre d’expertise sur l’aluminium (CeAL) ont lancé, en collaboration avec les Presses de l’aluminium (PRAL), l’édition anglophone du livre scientifique Le soudage par friction malaxage : principes et applications.

Écrit par deux professeurs en science appliquée de l’Université du Québec à Chicoutimi et publiée en français en 2016, le livre fait état des caractéristiques de la soudure de l’aluminium par friction malaxage. « Nous nous sommes rendu compte que si le livre restait en français, peu de gens à l’international allaient en profiter, explique le président-directeur général du CQRDA, Gilles Déry. Dans le but d’exporter le développement de cette technologie, nous avons fait traduire l’ouvrage par le professeur émérite, André Charette. Ce n’était pas une tâche simple, puisque c’est un livre assez technique. »

C’est une des raisons pourquoi le lancement du livre écrit par Lyne St-Georges et Làszló I. Kiss a été fait durant le symposium de l’aluminium. Plus de 200 représentants de différents pays sont à Saguenay pour assister aux 88 conférences données pendant les trois jours de l’événement. « On doit être à peine 5 % de Canadiens ici. On accueille des experts de la Chine, du Japon, du Brésil et de l’Allemagne. C’est le moment parfait pour partager nos connaissances », explique l’auteur du livre et organisatrice de l’événement, Lyne St-Georges.


«  On accueille des experts de la Chine, du Japon, du Brésil et de l’Allemagne.  »
Lyne St-Georges

Technologie
Le soudage par friction malaxage est une méthode qui ne demande pas l’ajout de matière afin de lier les deux pièces de métal. Les métaux ne changent pas d’état. Ils sont réchauffés jusqu’à former une sorte de pâte qui va redevenir solide par la suite et lier les deux morceaux.

« C’est quelque chose qui peut être utilisé partout, mais il y a évidemment certaines contraintes, comme l’utilisation d’instruments qui peuvent supporter de très lourdes charges », explique Gilles Déry.