Cléo Côté est la responsable du jardin communautaire.

Un jardin collectif à Dolbeau-Mistassini

La municipalité de Dolbeau-Mistassini possède, depuis dimanche après-midi, un tout nouveau jardin collectif. Le jardin, qui est ouvert à tous, est situé derrière le bâtiment du parc des Grandes-Rivières, à la pointe des Pères.

Un autre jardin public était déjà installé dans la ville, mais les résidants devaient payer pour avoir une parcelle du jardin. La responsable du jardin, Cléo Côté, de la Société de gestion environnementale, assure que l’accès au jardin est gratuit et accessible à tous ceux qui veulent s’impliquer. « On invite les gens à venir faire du bénévolat dans le jardin et ensuite, ils pourront repartir avec des légumes, explique Mme Côté. Mais il n’y a pas de minimum de temps requis. »

Deux heures auront suffi aux cinq bénévoles présents, dimanche, pour semer la totalité du Jardin. Le tout s’est très bien déroulé, selon Mme Côté. 

« Ça s’est super bien passé, on n’a pas eu une goutte de pluie durant le travail. Il s’est mis à pleuvoir quand on avait fini, mais c’est bon pour nos légumes », raconte Cléo Côté.

Cinq bénévoles ont participé aux semailles du jardin communautaire de Dolbeau-Mistassini.

C’est dans le but de répondre aux gens dans le besoin que l’idée du jardin a vu le jour. Mme Côté explique que « bon nombre de gens n’ont pas les moyens ou l’espace nécessaire pour avoir un jardin chez eux. Ce sont pour ces gens-là que nous avons fait un jardin collectif. »

Les légumes en trop du jardin ne seront pas perdus. « Nous allons les cueillir et en faire don à l’épicerie communautaire, le Garde Manger », explique Mme Côté. Le Garde Manger est un organisme à but non lucratif qui tente de combler un besoin pour les personnes vivant dans une situation de pauvreté dans la MRC de Maria-Chapdelaine.

Mme Côté a déjà un bon nombre de bénévoles qui comptent participer au jardin collectif, une bonne partie d’entre eux ne pouvaient être présents dimanche. De plus, quelques organismes ont déjà démontré un intérêt à faire partie du projet.