Bernard Lamarre est mort à l'âge de 84 ans.

«Un homme d'une grande simplicité»

La Chicoutimienne Renée Wells a très bien connu Bernard Lamarre. Elle se souvient d'un homme généreux, intelligent et doté d'un très grand flair artistique.
Les Wells et les Lamarre, deux familles bien en vue de Chicoutimi, se connaissaient bien. Le frère de Bernard Lamarre, François, a d'ailleurs fondé l'étude d'avocats Cain Lamarre Casgrain Wells aux côtés de Guy Wells, le frère de Renée Wells.
L'ingénieur et ancien dirigeant de Lavalin a quitté la région au début de l'adolescence. C'est davantage à l'âge adulte que Mme Wells, directrice du Musée du Saguenay pendant 18 ans, et l'homme d'affaires se sont côtoyés. Grand collectionneur d'art, Bernard Lamarre a permis à ses compatriotes d'admirer la centaine de tableaux de la collection de SNC-Lavallin, présentés au musée régional.
«C'est grâce à lui si j'ai pu exposer les oeuvres de la collection Lavalin. Il a été d'une générosité extraordinaire. C'est lui qui a tout payé, le transport, l'installation», se souvient la dame de 83 ans.
Renée Wells se rappellera aussi un homme d'une grande simplicité, issu d'une famille de gens intelligents et influents.
«C'était un homme de qualité, qui avait toujours de grands projets», dit-elle. L'ex-directrice du Musée du Saguenay a été très attristée par l'annonce du décès de Bernard Lamarre hier, d'autant plus que son départ est survenu le lendemain de la mort de Jean Lapierre, avec qui elle avait un rendez-vous quotidien.