Dans l’ordre, le président d’honneur du Festicam, le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay, la trésorière, Hélène Maltais, la vice-présidente, Véronique Milliard, et le président du Festicam, Steeve Côté

Un Festicam de plus en plus populaire

Le Festicam sera de retour à Saint-Honoré pour une deuxième année, du 13 au 15 septembre, et après le succès de l’an passé, l’organisation revient avec une offre bonifiée des activités les plus populaires.

Le 5 à 7 de lancement, tenu jeudi chez Distributions Cuisi-Lam, a permis d’en apprendre un peu plus sur la troisième édition, après la première tenue au centre Georges-Vézina. Un manque d’espace a motivé la décision d’opter pour un site plus grand, rendu possible à la suite de la proposition du maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay. Le secteur de la rue de l’Aéroport, non loin de la tour de contrôle, répond parfaitement à ces critères.

Président du Festicam, Steeve Côté a affirmé que la programmation de cette année avait été conçue pour plaire aux visiteurs. Les activités qui ont connu un grand succès se dérouleront maintenant sur deux jours. Si plus de 10 000 personnes ont fréquenté le festival l’an dernier, le président espère dépasser le cap des 15 000 dans deux semaines.

« Une cinquantaine d’exposants sont attendus tout au long de la fin de semaine, autant des distributeurs que des concessionnaires, en plus des ateliers pour la prévention de la sécurité et des kiosques d’emploi », a énuméré Steeve Côté.

Le tir de camions aura lieu sur deux jours, samedi et dimanche, sans oublier la parade des véhicules lourds dans les rues de Saint-Honoré, le samedi soir. Des activités familiales et des spectacles seront présentés tout au long de la fin de semaine.

« On a misé sur les activités que les gens avaient aimées l’an dernier, a confirmé le président du Festicam. Je ne veux pas trop en dévoiler, mais on réserve quelques surprises au public. Le simulateur du Centre de formation en transport de Charlesbourg sera de retour, après avoir connu un grand succès l’an dernier. Les gens vont avoir la chance de vivre le sentiment d’un conducteur de camion lourd. »