Filière 13 – La Chaloupe est présentée par Festirame et Escaparium du Lac, en collaboration avec Strateolab. Le but du jeu d’investigation est de découvrir qui a volé la chaloupe à rames en compagnie de Gilles, ancien enquêteur à la Sûreté du Québec et ancien rameur.
Filière 13 – La Chaloupe est présentée par Festirame et Escaparium du Lac, en collaboration avec Strateolab. Le but du jeu d’investigation est de découvrir qui a volé la chaloupe à rames en compagnie de Gilles, ancien enquêteur à la Sûreté du Québec et ancien rameur.

Un faux vol de chaloupe, un vrai jeu

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Vous avez vu passer la nouvelle, cette semaine? Celle annonçant qu’une chaloupe de Festirame avait été volée. Eh bien! vous vous êtes fait mener en bateau... sans jeu de mots! Il s’agissait d’une mise en scène pour promouvoir le nouveau jeu interactif en réalité augmentée qui se déroule au centre-ville d’Alma.

Filière 13 – La Chaloupe est présentée par Festirame et Escaparium du Lac, en collaboration avec Strateolab. Le but du jeu d’investigation est de découvrir qui a volé la chaloupe à rames en compagnie de Gilles, ancien enquêteur à la Sûreté du Québec et ancien rameur. Plusieurs énigmes sont à résoudre tout en parcourant environ quatre kilomètres au centre-ville d’Alma et dans les environs. Avec un appareil Android ou Apple, il faut télécharger l’application et lire la mise en situation devant Escaparium du Lac, sur la rue Sacré-Coeur. Et ensuite, c’est parti pour l’enquête!

Festirame devait souligner cette année son 47e anniversaire, et pour le président, Mario Lesage, il était primordial que l’organisation reste présente malgré la pandémie. 

L’idée est née en mai et il n’aura fallu que huit semaines pour tout mettre en place. «Une première au Québec», selon Janie Maltais, directrice générale de Festirame. Eckinox a aussi été impliquée pour capter les images du vol de la chaloupe et un artiste québécois s’est aussi prêté au jeu. Qui? On ne le découvre qu’en faisant le rallye. 

« Lorsque Festivalma nous a approchés pour la création du rallye, nous avons tout de suite vu plus gros qu’un simple rallye. Lors des premières discussions, une bénévole de Festirame a lancé l’idée de voler une chaloupe. Il n’en fallut pas plus pour nous lancer dans une enquête policière immersive», a déclaré Marie-Claude Lavoie, d’Escaparium du Lac.

Mario Lesage, président de Festirame, Alexandre Boudreault, de Strateolab, Marie-Claude Lavoie et Félix Deschênes-Morin, d’Escaparium du Lac, Janie Maltais, directrice générale de Festirame, et Marc Asselin, maire d’Alma, ont présenté leur nouveau projet vendredi matin.

Les jeux d’évasion sont de plus en plus populaires, mais dans ce cas-ci, l’expérience est différente. Selon l’organisation, il s’agit du premier jeu d’évasion en réalité augmentée et l’approche traditionnelle d’élaboration et de création a dû être mise de côté. 

«Le jeu devait se jouer à l’extérieur et de manière totalement autonome. Également, puisque nous travaillons habituellement dans des espaces réels avec des objets concrets, nous avions besoin d’aide du côté virtuel et technologique. C’est donc à ce moment que l’équipe de Strateolab est entrée en jeu. Ils ont su transposer nos idées réelles et tangibles dans le monde virtuel», a ajouté Félix Deschênes-Morin, lui aussi d’Escaparium du Lac.

Mais la réalité augmentée, c’est quoi? C’est une technologie qui permet de transposer en temps réel un monde virtuel 2D ou 3D au monde réel via la caméra d’un appareil mobile. Pour Strateolab, la collaboration avec Festirame et Escaparium du Lac est tombée à point. 

«Depuis maintenant deux ans, l’équipe Strateolab développe des parcours extérieurs en réalité augmentée destinés aux espaces publics et thématiques. Affectée par la crise sanitaire, l’équipe s’est alors mobilisée dans la production d’un produit qui nous permet aujourd’hui de déployer des applications mobiles en réalité augmentée faciles d’utilisation, dans de courts délais et qui se déploient dans le respect des normes sanitaires liées à la COVID-19. Il va sans dire que le momentum était donc parfait pour une collaboration dans ce superbe projet qui nous collait littéralement à la peau», a commenté Alexandre Boudreault, de Strateolab.

La Villa d’Alma, Ubisoft, Centre-ville d’Alma et la Corporation d’innovation et développement Alma Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) ont rendu ce projet possible et les participants courent la change de gagner de nombreux prix.