André Cantin qualifie mai comme étant le mois des contrastes. Les deux premières semaines, les températures ont été deux ou trois degrés sous les normales, au Saguenay-Lac-Saint-Jean comme partout au Québec. Mais vers le 14 ou le 15 mai, la tendance a été complètement inversée.
André Cantin qualifie mai comme étant le mois des contrastes. Les deux premières semaines, les températures ont été deux ou trois degrés sous les normales, au Saguenay-Lac-Saint-Jean comme partout au Québec. Mais vers le 14 ou le 15 mai, la tendance a été complètement inversée.

Un été au Saguenay-Lac-Saint-Jean près des normales, mais...

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean connaîtra-t-il un été chaud ? Selon André Cantin, météorologue pour Environnement Canada, les températures devraient être près des normales. Mais attention ! Les tendances saisonnières ne sont jamais extrêmement précises, prévient-il, même si elles peuvent donner une idée du temps qu’il fera.

Le météorologue le dit d’entrée de jeu : l’état de la science ne permet pas d’être si précis pour les mois à venir. C’est toujours plus facile d’analyser un mois à la fois alors qu’il y a trois catégories de prévision : sous les normales, dans les normales et au-dessus des normales. « Même moi, je ne base pas mes vacances là-dessus », admet-il en riant.

L’un des éléments qui peuvent fausser les données est le couvert nuageux. Si les nuages sont très présents la nuit, les températures restent habituellement au-dessus des normales, mais si, inversement, le couvert nuageux est présent le jour, les températures risquent d’être sous les normales.

« Alors vous voyez, même si on donne une tendance, ça peut être faussé. Même chose quand on fait le bilan à la fin de l’année », rappelle-t-il.

André Cantin qualifie mai comme étant le mois des contrastes. Les deux premières semaines, les températures ont été deux ou trois degrés sous les normales, au Saguenay-Lac-Saint-Jean comme partout au Québec. Mais vers le 14 ou le 15 mai, la tendance a été complètement inversée.

Mai en deux temps

André Cantin qualifie mai comme étant le mois des contrastes. Les deux premières semaines, les températures ont été deux ou trois degrés sous les normales, au Saguenay-Lac-Saint-Jean comme partout au Québec. Mais vers le 14 ou le 15 mai, la tendance a été complètement inversée.

« Nous sommes passés d’un printemps frais à un été chaud avec des températures au-dessus des normales », résume-t-il.

Malgré les deux dernières semaines qui ont donné un aperçu de l’été, le mois de termine quand même sous les normales en raison du temps « extrêmement frais » enregistré au début mai.

« La position du courant-jet, plus au sud du Québec, est remontée plus au nord, au cours des derniers jours. Ç’a permis aux températures chaudes et humides du sud des États-Unis de remonter le long des Grands Lacs et au sud du Québec », a expliqué le météorologue.

Le mois de mai a aussi été extrêmement sec. Lors de l’entrevue avec M. Cantin, le mois n’était pas terminé, mais on n’avait pas encore atteint la moitié des précipitations moyennes enregistrées à Bagotville pour le mois de mai, soit 77,6 mm.