La pharmacie Uniprix du boulevard du Royaume, à Kénogami, a fermé ses portes, mardi, afin de décontaminer complètement la succursale après avoir appris qu’un employé, qui se trouvait déjà en quarantaine, a reçu un résultat positif à la COVID-19.
La pharmacie Uniprix du boulevard du Royaume, à Kénogami, a fermé ses portes, mardi, afin de décontaminer complètement la succursale après avoir appris qu’un employé, qui se trouvait déjà en quarantaine, a reçu un résultat positif à la COVID-19.

Un employé du Uniprix de Kénogami infecté par la COVID-19

Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
La pharmacie Uniprix du boulevard du Royaume, du secteur Kénogami, à Saguenay, a fermé ses portes, mardi, afin de décontaminer la succursale après avoir appris qu’un employé, qui se trouvait déjà en quarantaine, a reçu un résultat positif à la COVID-19.

«Cet employé a été retiré du travail la semaine dernière, avant même d’avoir des symptômes et dès que nous avons su qu’il était en contact avec une personne à risques», assure-t-on, dans un message téléphonique enregistré qui peut être entendu par la clientèle lorsqu’un appel est logé au numéro de la pharmacie Uniprix Caroline Boudreau et Emel Meddeb, située sur le boulevard du Royaume. La fonction de l’employé n’est pas précisée.

L’employé était déjà en quarantaine lorsqu’il a reçu le résultat du test. Une firme spécialisée doit assurer la «décontamination complète» de la pharmacie, qui doit rouvrir mercredi, précise-t-on dans le message enregistré.

La pharmacie rappelle que sa priorité demeure la sécurité de ses clients et employés et que toutes les mesures nécessaires seront prises.

Les clients ayant une urgence peuvent composer le 1 après avoir appelé au numéro de la pharmacie.

La pharmacienne Caroline Boudreau n’a pas rendu l’appel logé par Le Quotidien, mardi, en début de soirée.

Pas de transmission communautaire

Mardi après-midi, le directeur régional de la Santé publique, Donald Aubin, a confirmé en point de presse qu’il n’y avait pas de transmission communautaire au sein des 31 cas de COVID-19 confirmés au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les personnes infectées sont des personnes qui ont voyagé ou qui ont été infectées par des personnes qui ont voyagé.

// Plus d’informations à venir