Un dîner était organisé à la Maison Jean-Eudes Bergeron d’Alma afin de remercier tous ceux qui ont offert leur soutien alors que l’avenir de la ressource intermédiaire était incertain.

Un dîner pour dire merci

L’ambiance était à la fête, vendredi midi, à la Maison Jean-Eudes Bergeron d’Alma alors qu’un dîner festif était organisé afin de remercier tous ceux qui ont mis la main à la pâte alors que la survie de la résidence était menacée, une situation qui a duré plus d’un an.

Résidants, employés et acteurs politiques participaient à cet événement où l’ambiance était légère après tous ces mois de batailles pour conserver la ressource intermédiaire.

Cet acte de reconnaissance était plus que nécessaire pour le résidant Gino Lebel, qui a mené cette bataille à l’image de David contre Goliath. « On voulait remercier ceux qui nous ont aidés. On pensait aussi à remercier les employés qui sont restés avec nous lors de cette tempête », explique-t-il.

« On va toujours prendre soin des employés parce qu’ils sont toujours là pour nous », a-t-il confié, lors d’un entretien avec Le Progrès.

Avenir assuré
L’avenir de la Maison Jean-Eudes Bergeron est maintenant assuré, depuis avril dernier, alors que Québec a annoncé une aide de 1,3 million $ à l’Office municipal d’habitation d’Alma afin d’assurer l’achat et la modification du statut de l’établissement. « C’est un retour à la normale. C’était important de garder notre toit, notre grande famille. Ici, avec les employés, on est comme une grande famille », ajoute le résidant.

Maintenant que la tempête est terminée, Gino Lebel repense à cette aventure avec fierté. « Au début, je ne pensais pas réussir. On a parlé du dossier au député Alexandre Cloutier. Après, on était partout. On disait qu’aller à Québec, c’était impossible ; pourtant, on l’a fait », conclut-il.

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, qui a tout donné pour ce dossier, participait à l’événement. Le candidat péquiste William Fradette était également de la partie.