La directrice générale de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Christine Fortin, la présidente, Roxane Thibeault, et la directrice du service des ressources financières, Maryse Pilote, espèrent une révision du calcul du produit maximal de la taxe scolaire.

Un déficit de 830 863 $ à la CS du Lac-Saint-Jean

Le budget pour l’année 2019-2020 de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean devrait se solder par un déficit d’exercice estimé à 830 863 $. Le conseil des commissaires a adopté le budget à l’unanimité, mardi soir, conditionnellement à l’approbation du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Des revenus de plus de 105 M $ et des charges de plus de 106 M $ sont prévues. Le déficit d’exercice de 830 863 $ excède de 593 232 $ « la limite d’appropriation de l’excédent accumulé établie par le MEES ». Ainsi, une demande d’autorisation visant à adopter le budget déficitaire qui excède la limite a été acheminée le 12 juin. L’autorisation ministérielle n’avait pas encore été accordée en date du 18 juin.

La présidente de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Roxanne Thibeault, est satisfaite du budget 2019-2020, rappelant que le pourcentage du déficit du budget de plus de 105 M $ reste peu élevé. « Les gens travaillent fort pour atteindre l’équilibre », a ajouté Mme Thibeault.

Le déficit qui revient année après année s’explique par la péréquation et le calcul du produit maximal de la taxe scolaire. Selon la direction générale, ce calcul pénalise, de manière générale, les commissions scolaires de petite taille. Mme Thibault espère pour bientôt la révision de calcul qui est attendu depuis plusieurs années.