Malgré un déficit de 33 000 $ en 2017, le conseil d’administration du Festival du Bleuet de Dolbeau-Mistassini ne baisse pas les bras.

Un déficit de 33 000$

L’organisation du Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini doit éponger un déficit de 33 372 $ en raison de la baisse de l’achalandage en 2017.

La présidente du festival, Karine Dubois, estime que la météo et le choix des spectacles ont eu des répercussions sur le nombre de billets vendus et, conséquemment, sur l’alcool et la nourriture consommés sur place.

« Il y a eu deux soirs, dont un en particulier où il a vraiment plu juste avant nos spectacles. Nous sommes déçus du déficit et aussi conscients que la programmation n’a pas plu à notre clientèle », estime Karine Dubois.

Des spectacles moins populaires
L’organisation du Festival du bleuet a investi près de 22 000 $ de plus qu’en 2016 pour proposer des spectacles différents de ce qui s’offrait ailleurs en région. Elle misait notamment sur le groupe La Chicane pour séduire le public. À la grande surprise du comité d’administration, moins de 4000 personnes ont assisté au spectacle. En comparaison, les Cowboys fringants et Éric Lapointe ont chacun attiré plus du double de spectateurs, au cours des années précédentes.

« Les spectacles, c’est ce qui nous fait vendre des passeports. Cette année, la vente a été beaucoup plus tranquille et on ne peut pas blâmer la météo. Ça faisait plusieurs années qu’on battait des records, mais on se faisait souvent reprocher d’avoir toujours les mêmes artistes qui font le tour du lac. On voulait prendre des shows qui n’étaient pas offerts ailleurs en région », explique la présidente.

En questionnement
La présidente du Festival du bleuet assure que la survie de l’événement n’est pas remise en question, mais que des changements importants doivent être apportés.

« On ne veut pas être en mode survie avant d’agir. Nos commanditaires sont toujours derrière nous. On a donc décidé d’engager une firme pour nous aider à prendre des décisions sur ce qui doit être enlevé ou ajouté dans la programmation du festival. Tout est à l’étude », avance Mme Dubois.

Le festival doit-il garder les activités durant la journée ou s’en tenir aux spectacles en soirée ? Doit-il recommencer à inviter des humoristes ? La Société Raymond Chabot Grand Thornton a le mandat de répondre à ces questions.

« Le consultant va nous comparer à ce qui se fait de similaire ailleurs en province. Il va sonder la population et les gens d’affaires et nous faire un compte-rendu. On n’est pas obligés de tout faire la première année. Ce seront probablement des changements apportés sur le long terme », précise la présidente.

Le 58e Festival du bleuet aura lieu de 1er au 5 août, cette année.

La présidente du conseil d’administration du Festival du Bleuet de Dolbeau-Mistassini, Karine Dubois, se questionne sur les changements à apporter à la programmation.