Le nouveau maire Deny Tremblay a présidé sa première séance, lundi soir.

Un déficit de 245 381$ à Saint-Ambroise

La municipalité de Saint-Ambroise a accumulé un déficit de 245 381 $ pour l’année financière 2018. Selon le nouveau maire de la municipalité, Deny Tremblay, les sommes investies dans le service de sécurité incendie et l’indemnité de départ remise à l’ancien directeur général ont mené à ce résultat, en plus de semer la bisbille au sein du conseil. Les dépenses seront resserrées, promet le maire nouvellement élu.

« C’est un assez gros déficit, il faut remédier à la situation, car le ministère n’aimera pas qu’on termine avec un déficit durant deux années de suite. Et moi non plus, je n’aimerais pas ça ! », a lancé Deny Tremblay, en entrevue avec Le Quotidien après sa première séance du conseil.

Deny Tremblay assure que les dépenses seront scrutées à la loupe et que le nouveau conseil fera doublement attention.

Par ailleurs, le nouveau maire Tremblay a été assermenté, de même que les conseillers municipaux nouvellement élus, Nathalie Perron et Gabriel Brassard. Le maire a affirmé que la municipalité regardait vers l’avenir et laissait de côté les animosités du passé, qui ont mené à la démission de membres du conseil, dont l’ancienne mairesse Monique Gagnon.

Au cours des derniers mois, les élus parlaient de climat malsain à l’hôtel de ville, mais on n’a jamais su précisément de quoi il était question. Le manque de transparence, l’indemnité de départ remise à l’ancien directeur général, les investissements au service de sécurité incendie, de même que l’augmentation du compte de taxes auraient été à l’origine de ces tensions. Au total, six personnes ont démissionné, notamment trois élus et le directeur général des travaux publics.

« Ces démissions ou départs ont eu de quoi alarmer la population. Je m’engage à avoir une écoute attentive et nous allons regarder vers l’avenir », a souligné Deny Tremblay.

Le nouveau maire a tenu à remercier ceux et celles qui l’ont porté au pouvoir et se réjouissait de voir la salle du conseil pleine pour sa première séance. En effet, une soixantaine de citoyens s’étaient déplacés lundi soir.

Caribous forestiers

La municipalité de Saint-Ambroise a voté une résolution pour appuyer les démarches de l’Alliance Forêt Boréale, concernant la stratégie de protection du caribou forestier. Le maire Tremblay a indiqué que l’industrie forestière était très importante pour de nombreuses municipalités de la région, notamment celle de Saint-Ambroise, et que la perte d’emplois dans ce secteur était un enjeu majeur.

Les Ambroisiens semblaient confiants et satisfaits devant le nouveau conseil. Alors qu’ils étaient une soixantaine de citoyens, aucun ne s’est déplacé au micro pour faire part d’une situation négative. Plusieurs d’entre eux se sont également présentés au nouveau maire pour le féliciter, en fin de séance.