Jordan Blanchette

Un coup de pouce pour Jordan

Près de 200 personnes se sont rassemblées à La Pulperie de Chicoutimi, vendredi soir, lors d'un souper spaghetti, pour venir en aide à la famille du petit Jordan, un bambin de deux ans qui aurait été secoué à la garderie en février.
Le pompier Mario Gagnon accompagne la famille du petit Jordan.
Le hall d'entrée de La Pulperie était décoré pour l'occasion. La vingtaine de tables disposées étaient ornées de toutous et de ballons. Les Fous du roi ont également pu montrer leur talent de jonglerie et d'acrobatie pour impressionner petits et grands.
Plusieurs membres de la famille, des amis et les citoyens de Saguenay étaient présents pour montrer leur soutien aux parents de l'enfant, Kim Maranda et Yannick Blanchette. « Ça démontre que les gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont solidaires et qu'ils ont un grand coeur, vu le nombre de personnes qui sont venues. Ça me touche beaucoup », mentionne le père de Jordan.
Selon lui, la présence de nombreuses personnes aide la famille à passer au travers cet évènement. « J'ai de la difficulté à m'imaginer un plus gros obstacle que ça. On ne se sent pas seuls, et c'est vraiment important, parce que c'est très difficile », poursuit M. Blanchette.
Même le petit Jordan était présent pour la soirée, puisqu'il a obtenu son congé officiel de l'hôpital pendant la journée de vendredi. « C'est le retour à la réalité, affirme sa mère. Mais on est content d'être revenu. »
L'enfant a un traumatisme crânien qui laissera des séquelles permanentes. Selon son diagnostic, il ne marchera plus jamais. « Il y a une partie de l'argent qui va permettre de finaliser l'achat de la chambre hyperbare. Le reste va permettre d'acheter d'autres équipements spécialisés pour Jordan, qui ne sont pas fournis par le gouvernement », explique Mme Maranda.
Notamment, elle aimerait acheter un siège qui permettrait à l'enfant de s'asseoir un peu partout.
D'après l'un des organisateurs de l'activité, le pompier Mario Gagnon, la soirée n'a presque rien coûté à organiser. « Les Trois Chefs nous fournissent le souper ce soir. Alors ça ne nous coûte rien. Tout l'argent amassé, que ce soit avec les boissons vendues ou avec les dons, va aller à la famille », explique-t-il.
Il s'agit de la troisième activité organisée pour Jordan. En tout, près de 10 000 $ ont été amassés. « La famille a déjà la chambre hyperbare, qu'elle a réservée avec un montant de 5000 $, mais ça coûte 24 000 $ et plus en tout. On sait que le petit va grandir, également. Ça prend des choses pour le déplacer dans la maison, puisqu'il est paralysé. Cette soirée-là permet d'aller chercher un montant de plus. C'est une autre vie qui va commencer pour eux », raconte M. Gagnon.
Une dernière activité est organisée aujourd'hui (samedi). Il s'agit d'une vente de garage, qui aura lieu à la Réserve de bois BMR, sur la rue Néron, à Chicoutimi.
En février, Jordan est entré à l'hôpital d'urgence, lorsque ses parents ont remarqué son état de santé, après être allés le chercher à la garderie sur l'heure du midi. Les premiers constats démontraient que les symptômes observés pouvaient s'apparenter à ceux du bébé secoué. La propriétaire de la garderie en milieu familial où se trouvait le petit, Stéphanie Frenette, sera accusée de voies de fait graves.