Un coup de jeunesse pour l’hôtel de ville de Saint-Félix-d’Otis

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
La municipalité de Saint-Félix-d’Otis profite de la reconstruction de sa caserne de pompiers pour redonner du lustre à son hôtel de ville.

À la suite de l’annonce, la semaine dernière, de l’octroi d’une aide financière de 1,5 M$ par le député de Dubuc François Tremblay et de la ministre régionale Andrée Laforest, le maire Pierre Deslauriers a mentionné que les travaux de démolition d’une résidence en prévision de la reconstruction de la nouvelle caserne seront accompagnés d’un réaménagement de l’hôtel de ville. Une entrée commune permettra aux citoyens d’accéder soit à l’hôtel de ville, soit à la caserne avec un accès à une salle d’attente. Au total, la facture pour la réalisation des travaux aux deux immeubles devrait s’élever à 2,3 M$

Le maire Deslauriers a mentionné que les travaux devaient débuter en mai dernier, sauf que la COVID-19, ainsi que des études de caractérisation des sols, ont eu pour effet le reporter le projet en ce début novembre. « Notre planification était qu’on puisse avoir la nouvelle caserne avant les vacances de la construction. Ça a été allongé », mentionne-t-il.

Les travaux ont été confiés à l’entrepreneur Amec Construction, de La Baie. Une vingtaine de travailleurs devraient être actifs au plus fort des travaux. Le projet de construction de la nouvelle caserne otissienne s’inscrit dans le cadre d’une entente intermunicipale avec la Régie de sécurité incendie du Fjord en prévision d’une meilleure couverture du territoire.