Le conseiller Raynald Simard

Un conseil de ville déterminant

Le conseil de ville de Saguenay prévu lundi soir pourrait être déterminant pour l’avenir des trois grands projets. Les élus seront notamment invités à se prononcer sur l’amphithéâtre, la bibliothèque de La Baie et le centre multisport de Jonquière.

Vendredi, en plénière, les élus ont eu la présentation des nouvelles grilles d’évaluation pour les projets. Il n’y a pas eu de longues discussions, alors difficile de prendre le pouls à ce moment, mais selon certains élus, la dynamique du conseil aurait changé depuis le rejet du budget le 18 décembre dernier.

«En effet, on voit qu’on rame dans le même sens. Tout le monde est parti avec les documents pour la fin de semaine et on va prendre le temps d’analyser ça», a mentionné le conseiller de La Baie, Raynald Simard.

Ce dernier est évidemment bien heureux de voir que la bibliothèque de La Baie est de retour à l’ordre du jour.

«C’est là pour le règlement d’emprunt. C’est bon signe, c’est une bonne nouvelle», dit-il, préférant toutefois attendre avant de confirmer que le projet est sur les rails.

Le président du comité des finances, Michel Potvin, assure lui aussi que la rencontre a été courtoise alors que les chiffres ont été expliqués et décortiqués par la trésorière.

«Ç’a conforté les gens. Il n’y avait pas vraiment de cachette, ça se tenait. Ç’a rassuré bien des gens et on va voir lundi ce que ça va donner. On a été ultra transparents.»

Pour le soccerdôme, il reste encore des renseignements à aller chercher, mais une résolution sera tout de même présentée afin de pouvoir commencer une partie du terrassement à l’été.

«Je crois que plus de gens se rallient au projet. L’ambiance était bonne. Je crois que c’est beaucoup plus positif que je l’aurais cru. Si on ne travaille pas ensemble, ça ne donne pas grand-chose. La prémisse de base, c’est que les conseillers doivent travailler ensemble.»

Si le oui l’emporte lundi, les conseillers pourront déposer le dossier au PAFIRS pour le projet de la zone ferroviaire. Quant à la bibliothèque, ils pourront aller de l’avant avec les demandes de subventions et, selon Michel Potvin, ça permettra de conforter les gens de La Baie qui doivent amasser 1,5 million $ pour le projet.