Des accumulations de 2 à 5 mm de verglas sont à prévoir jusqu’à mardi matin, à Saguenay et dans le secteur d'Alma.

Un cocktail météo frappera la région lundi

Un cocktail météo attend les Saguenéens et les Jeannois lundi et mardi. Du grésil, de la pluie verglaçante et de la neige doivent tomber sur la région avec le passage de l’« intense dépression » en provenance du sud des Grands Lacs. De 15 à 20 centimètres de neige sont même attendus sur le nord-ouest du Lac-Saint-Jean.

À Saguenay, les précipitations prendront la forme de grésil ou de neige lundi matin. Les accumulations de grésil devraient atteindre 5 centimètres, avec des vents d’est de 40 km/h ainsi que des rafales pouvant atteindre 60 km/h et jusqu’à 80 km/h près du fjord du Saguenay.

Les précipitations se changeront en pluie verglaçante en fin de journée ou lundi soir.

Des accumulations de 2 à 5 mm de verglas sont à prévoir jusqu’à mardi matin, selon une alerte de pluie verglaçante émise dimanche après-midi par Environnement Canada.

« Les surfaces, comme les routes, les rues, les trottoirs et les terrains de stationnement deviendront glacées, glissantes et dangereuses », prévient-on. Les températures demeureront stables aux alentours de -1 degré Celsius.

Verglas et neige au Lac-Saint-Jean

Les conditions seront passablement différentes pour le nord-ouest du Lac-Saint-Jean, visé par un avertissement de tempête hivernale, où de 15 à 20 centimètres de neige sont attendus.

Le sud-est du Lac-Saint-Jean et le secteur d’Alma recevront pour leur part un mélange de neige et de grésil qui se transformera en pluie verglaçante en soirée. Comme à Saguenay, de 2 à 5 mm de verglas sont attendus.

Des vents d’est de 30 km/h, avec des rafales pouvant atteindre 50 km/h, sont également prévus.

Mardi, de la neige ou de la pluie intermittente doit encore tomber sur la région.

Près d’un record

La glaciale journée printanière de samedi a frôlé un record de froid de 1985, à Saguenay. À la station météorologique de Bagotville, samedi, la température la plus froide enregistrée a été de -12,3 degrés Celsius, près du record de -13,6 degrés Celsius du 14 avril 1985.

À Roberval, le mercure se situait un peu plus près du record, à -13,8 degrés Celsius, alors qu’il avait atteint -15 degrés Celsius, à la même date, en 1985.