Julie Dufour, présidente de l’arrondissement de Jonquière
Julie Dufour, présidente de l’arrondissement de Jonquière

Un climat à Saguenay qui ne mène à rien, estime Julie Dufour

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Malgré le climat de dissension qui gravite autour du conseil de Ville de Saguenay depuis le refus de la première mouture du budget 2020, la présidente de l’arrondissement de Jonquière Julie Dufour tient à rassurer les citoyens en leur promettant que les conseillers vont continuer de servir la population au meilleur de leurs capacités. Elle invite du même coup ses autres collègues à faire preuve d’unité pour faire avancer les dossiers.

La conseillère a profité de la séance du conseil d’arrondissement de Jonquière, tenue mardi soir, à la salle Pierrette-Gaudreault, pour partager sa vision de la situation. Elle a eu l’impression que le 18 décembre, jour où le budget de Michel Potvin a été rejeté par les élus indépendants, a marqué la « fin du monde » à Saguenay. Elle a juré que les choses continuaient à avancer malgré les désaccords.

Jean-Marc Crevier a louangé le travail du club de soccer Venturi pour son travail d’analyse dans le dossier du centre multisport.

« À l’arrondissement de Jonquière, on a souvent des opinions divergentes, mais c’est ce qui nous permet de soulever différentes idées, en route vers une position consensuelle, a souligné Mme Dufour en entrevue. Pendant qu’on parle de couper dans les salaires et de punitions, on ne fait pas avancer le reste. C’est plate, mais avec cet esprit de vengeance qu’on ressent à la table du conseil, je me sens comme dans une cour d’école. Parfois, il faut peut-être faire un pas de reculons pour continuer à avancer. Il faut prendre les bonnes décisions, et pour ça, il faut travailler ensemble et se parler. »

Julie Dufour a également été agacée par des propos de la mairesse Josée Néron, tenus mardi matin sur les ondes de KYK 95,7. Cette dernière aurait affirmé que l’objectif de couper plus de 8 M$ dans les finances publiques n’a pas été atteint parce que certains élus n’ont pas fait leur devoir.

La présidente d’arrondissement a rétorqué que de telles compressions ne se faisaient pas en criant ciseau. « Il faut comprendre qu’on défend des gens, qu’on défend des dossiers », a réagi Julie Dufour lors de la période d’intervention des membres du conseil, en faisant notamment référence au Mont-Fortin, qui a finalement été épargné par les coupes.

« On a une capacité de payer qui diminue, mais en théorie, on pourrait dire que ce n’est pas grave, augmenter les taxes et se payer tout ce qu’on veut, a-t-elle poursuivi. À mon avis, la taxe est la seule chose qui ne devrait pas monter à Saguenay, car tout le reste augmente. C’est un gros casse-tête, mais je tiens à dire que malgré le contexte de vengeance, nous avons toujours le professionnalisme et la volonté à travailler aussi fort pour représenter tous les citoyens. Je souhaite que la prochaine année nous permette de passer à une autre étape, c’est-à-dire celle du leadership et de l’avancement. » La prochaine séance du conseil d’arrondissement de Jonquière aura lieu le 11 février, à la salle Pierrette-Gaudreault.