La mairesse Josée Néron n’a pas apprécié la remarque d’un citoyen, lui demandant des excuses.
La mairesse Josée Néron n’a pas apprécié la remarque d’un citoyen, lui demandant des excuses.

Un citoyen remet en doute l’intégrité de la mairesse, le ton monte au conseil

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Un citoyen de Saguenay, Jimmy Voyer, a mis en doute l’intégrité de la mairesse de Saguenay, Josée Néron, lors de la période de questions de la séance du conseil, lundi soir, lui demandant combien avaient coûté les travaux d’asphaltage réalisés autour de la clinique dentaire de son mari. La mairesse n’a pas du tout apprécié cette attaque, expliquant n’avoir rien à voir avec cet asphaltage et demandant des excuses de la part du citoyen.

«Je ne vous crois pas», a rétorqué Jimmy Voyer, lorsque la mairesse a expliqué que la clinique dentaire de son mari n’avait absolument aucun lien avec les travaux d’asphaltage réalisé sur les rues Jacques-Cartier et Duberger, à Chicoutimi. La mairesse a affirmé que les rues étaient en piètre état et qu’en aucun temps, elle n’avait fait pression sur le service de travaux publics pour que ces travaux se réalisent.

«Je n’accepterai pas que vous remettiez en doute mon intégrité», a affirmé la mairesse, visiblement choquée par cette remarque. Le ton a vite monté.

Jimmy Voyer estime que le rang dans lequel il habite, soit le rang Saint-Martin, a davantage besoin de réparation que le secteur face à l’hôpital de Chicoutimi. Il remettait surtout en doute l'urgence des travaux réalisés sur la rue Duberger, qui n'est pas une rue passante, comme la rue Jacques-Cartier. 

«Je vous demande de vous excuser, M. Voyez», a déclaré la mairesse.

Le citoyen, qui est un habitué des périodes de questions du conseil, a refusé. «Ça n’en restera pas là», a noté Josée Néron.

«Vous m’actionnerez!», a crié le citoyen, qui a agi comme directeur de la campagne du chef de l'Alliance Saguenay, Dominic Gagnon, lors de l'élection partielle dans le district #1, à l'automne dernier, quittant la séance en trombe.