Un «chasseur à l'affût» inquiète les citoyens

Un chasseur qui pratique son activité dans un secteur notamment occupé par des marcheurs et des motoneigistes sème l'inquiétude à Arvida.
Le conseiller municipal Carl Dufour a été interpellé par un citoyen dernièrement sur les réseaux sociaux. Un chasseur a laissé une petite affiche dans le boisé, situé en face du Complexe Jonquière de Rio Tinto Aluminium (RTA) sur le boulevard Saguenay, où il est inscrit «Danger, chasseur à l'affût», avec ses coordonnées.
M. Dufour a aussitôt contacté la Sécurité publique de Saguenay (SPS) pour savoir quelle réglementation s'appliquait. Selon le règlement municipal, pour favoriser la paix et le bon ordre, il est interdit d'utiliser des armes à feu à moins de 150 mètres d'une habitation, d'un commerce ou d'une voie publique. Or, près de 70 cartouches de fusil ont été trouvées à environ 20 mètres d'une station de pompage de la Ville de Saguenay.
«C'est la première fois comme conseiller que je suis confronté à cette situation. Il y avait déjà eu un problème de salubrité dans le coin parce que les gens venaient porter leurs déchets, mais ç'avait été réglé», confie Carl Dufour.
Le conseiller tentera d'obtenir des réponses lundi pour régler le dossier, à savoir si la pratique du chasseur est vraiment illégale et à qui revient la responsabilité. Le terrain appartient probablement à RTA. «Le comité exécutif aurait probablement le pouvoir de mettre fin à l'activité», poursuit-il.
M. Dufour rappelle que les citoyens peuvent contacter la SPS en tout temps s'ils ont des doutes pour leur sécurité. Le chasseur n'a pas été joint par le conseiller.