Pour se rendre à l'urgence, les usagers devront passer par la porte principale de l'hôpital durant les 15 premiers mois des travaux.

Un cas suspect à Alma s'avère non fondé

Un cas suspect d'Ebola a été répertorié il y a près de deux semaines à l'Hôpital d'Alma.
Un individu revenant d'un voyage en Afrique s'est présenté à l'unité d'urgence avec des symptômes d'allure grippale. L'infirmière n'a pris aucune chance et a déclenché le protocole élaboré pour une telle situation.
Heureusement, le patient n'avait pas contracté ce virus qui a fait près de 5000 morts jusqu'ici.
«C'était un cas à faible risque car il avait visité un pays qui n'avait pas encore été atteint pas le virus. Mais ça démontre qu'on ne prend aucune chance dans de tels cas et qu'on ne prend surtout pas ça à la légère», précise Marie-Karlynn Laflamme, directrice des communications au CSSS de Lac-Saint-Jean-Est.
// Plus de détails à venir