Yves Laporte demeure à Chicoutimi, mais il se présente dans Lac-Saint-Jean pour cette élection partielle.

Un candidat pour le Parti vert dans Lac-Saint-Jean

Membre de Greenpeace, Yves Laporte convoite le siège de député dans Lac-Saint-Jean, l'une des régions les plus forestières du pays. Le Chicoutimien portera les couleurs du Parti vert, le 23 octobre prochain.
Le pianiste et ardent défenseur de l'environnement a confirmé sa candidature jeudi matin par voie de communiqué. « C'est avec beaucoup de fierté que j'annonce ma candidature pour le Parti vert du Canada. Il y a de nombreux dossiers économiques et environnementaux sur lesquels je souhaite me prononcer afin d'alerter les électeurs du Lac-Saint-Jean », écrit M. Laporte.
« Mon objectif est de convaincre les électeurs et électrices du Lac-Saint-Jean de voter vert. C'est une unique opportunité pour se démarquer et envoyer le message au gouvernement Trudeau qu'au Lac-Saint-Jean, on croit au virage vert pour notre pays. »
Ce dernier, qui a complété un baccalauréat en composition musicale et des études en gestion de l'environnement, est engagé depuis près d'une décennie au sein des deux partis verts, fédéral et provincial. Il s'est d'ailleurs déjà présenté candidat dans des élections passées. 
« Yves est un excellent candidat et un militant de longue date pour la cause environnementale. Je suis certaine que les électeurs vont reconnaître en lui le parfait représentant politique pour défendre les intérêts du Lac à Ottawa », souligne Élizabeth May, chef du Parti vert.
Daniel Green, chef adjoint du Parti, sera de passage quelques jours dans la région en octobre pour mousser publiquement la candidature de M. Laporte.