Le calmar a été capturé en février, à La Baie. Le calmar boréo-atlantique, une espèce aperçue habituellement dans les grandes profondeurs de l’Atlantique Nord et de l’Arctique, est au menu de l’alimentation de bien des baleines. Les pêcheurs ont remis le calmar à l’eau.

Un calmar capturé à La Baie

La saison de pêche blanche sur le Saguenay a encore donné lieu à des surprises, cette saison. Parmi les prises étonnantes, celle d’un calmar a retenu l’attention du Parc marin Saguenay-Saint-Laurent. Une première, selon l’organisation.

«Une espèce de calmar a été observée pour la première fois dans le Saguenay à La Baie. C’est en février dernier que des pêcheurs sur glace ont effectué cette prise hors de l’ordinaire», a partagé le Parc marin Saguenay-Saint-Laurent.

Le calmar a été capturé en février, à La Baie. Le calmar boréo-atlantique, une espèce aperçue habituellement dans les grandes profondeurs de l’Atlantique Nord et de l’Arctique, est au menu de l’alimentation de bien des baleines. Les pêcheurs ont remis le calmar à l’eau.

La prise, un calmar boréo-atlantique, est une espèce aperçue habituellement dans les grandes profondeurs de l’Atlantique Nord et de l’Arctique. Toujours selon le Parc marin Saguenay-Saint-Laurent, cette espèce est au menu de l’alimentation de bien des baleines.

Les pêcheurs ont remis le calmar à l’eau.