La construction d’une nouvelle capitainerie au Centre de villégiature Dam-en-Terre, totalisant 2,4 M$, est au nombre des investissements à venir pour la Ville d’Alma.
La construction d’une nouvelle capitainerie au Centre de villégiature Dam-en-Terre, totalisant 2,4 M$, est au nombre des investissements à venir pour la Ville d’Alma.

Un budget de 69,8 M$ en 2020 pour Alma

Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Le budget 2020 pour la ville d’Alma sera de 69 833 825 millions de dollars. Les taux de taxation résidentiel, commercial et agricole se chiffrent respectivement à 0,8268 $, 1,8466 $ et 0,7441 $ du 100 $ d’évaluation. La hausse moins importante que l’inflation représente, pour une résidence unifamiliale moyenne, 23,62 $ soit 1,15 %. Le gel des tarifs d’aqueduc, d’égout et de collecte des matières résiduelles est maintenu.

Le taux de taxation pour le secteur industriel est de 2,0654 $ pour la première tranche de 5 millions de dollars et de 2,3792 $ pour les tranches excédentaires alors que le taux pour les terrains vagues desservis passe à 1,2402 $.

« La recherche de l’équilibre entre les besoins, les ambitions et la capacité de payer des contribuables est au cœur de nos préoccupations. Un budget, ce n’est pas qu’une série de chiffres, c’est avant tout de faire des choix. À la suite d’une réflexion rigoureuse, cet exercice permet une planification pointue afin d’engendrer de multiples services présents et futurs pour l’ensemble de la population almatoise », a mentionné le maire d’Alma, Marc Asselin.

La mince hausse des taux de taxation s’explique par la croissance des coûts ainsi que les sommes injectées dans les projets d’investissement.

Fier de la saine gestion faite à la ville qu’il pilote depuis une décennie, Marc Asselin a rappelé que les taux de taxation figurent parmi les plus enviables au Québec. Il a notamment cité les taux de taxation de Baie-Comeau (1,73 $), Sept-Îles (0,9757 $) et Shawinigan (1,42 $).

La Ville obtient 65 % de ses revenus des taxes alors que près du quart provient des services rendus. Par ailleurs, elle obtient une somme de 257 500 $ découlant du nouveau pacte fiscal.

Soulignons que la part du service de la dette reste stable alors qu’elle s’élève à 3,94 %, soit 0,07 $ par dollar perçu en taxation auprès des contribuables. Le maire Asselin a de nouveau souligné qu’Alma figurait parmi les meneurs en province.

Investissements de 47 M $

La séance extraordinaire du conseil municipal a également permis de présenter le programme triennal d’immobilisations 2020-2021-2022.

L’exercice présente des investissements de 47 080 300 $, dont 21 402 000 $ seront investis au cours des mois à venir. Des sommes de 15 140 800 $ et de 10 537 500 $ seront respectivement investies en 2021 et en 2022.

Le maire d’Alma, Marc Asselin, a dévoilé un budget pour l’anne à venir de 69,8 millions de dollars.

Le conseil municipal a retenu de nombreux projets, dont certains sont déjà en chantier, soit la réfection des rues et trottoirs (2,6 M $), les travaux de stabilisation des talus à Saint-Coeur-de-Marie (1,8 M $), la conversion de l’éclairage au DEL (2 M $), la construction d’une nouvelle capitainerie au Centre de villégiature Dam-en-Terre (2,4 M $) et le projet de préqualification Qualia au Centre d’excellence des drones (775 000 $).

Le budget 2020 comprend une somme de 5,8 M $ destinée au paiement comptant d’investissements. En contrepartie, des emprunts de 6,8 M $ sont envisagés pour les projets de réaménagement de la rivière Petite Décharge, de la conversion de l’éclairage au DEL et du prolongement de la rue de la Science.

« En terminant, je tiens à vous réitérer ma fierté devant le budget qui vous est présenté aujourd’hui (lundi soir). Celui-ci est le résultat d’un suivi budgétaire pointu exercé au cours des dernières années par les conseils municipaux et une administration compétente », a conclu le maire d’Alma.

Citoyens intéressés au budget

Le groupe Alma en transition a lancé l’invitation à la population d’assister à la séance extraordinaire du conseil municipal pour l’adoption du budget. Le mouvement invitait les citoyens qui désiraient que les taxes et autres revenus de la Ville soient utilisés différemment à faire part de leurs propositions. Le regroupement a rappelé avec humour aux citoyens de se mêler de leurs affaires.

Contrairement aux autres séances du conseil municipal, une vingtaine de personnes étaient présentes lundi soir. La période de questions a donné lieu à de nombreuses interactions entre le maire Asselin et les citoyens.

Les Almatois ont accès au sommaire des prévisions budgétaires ainsi qu’au programme triennal d’immobilisations 2020-2021-2022 via le site Internet de la Ville.