L’an dernier, un enfant a été perdu pendant plus de trois heures au camping Belley.

Un bracelet de sécurité pour les enfants

Des bracelets de sécurité sont maintenant donnés à tous les enfants qui mettent les pieds sur le site du camping Belley, à Saint-Henri-de-Taillon, afin de prévenir les égarements. Même pour ceux qui ne font que venir en visite, tous les enfants en bas de 12 ans sont fortement conseillés d’attacher le bracelet à leur poignet ou à leur cheville.

Sur le bracelet, le personnel de l’accueil écrit les informations importantes, soit le numéro de terrain où demeurent les responsables de l’enfant, le numéro de téléphone de l’accueil et le numéro de cellulaire du directeur du camping, Michel Galarneau.

Ce dernier a raconté au Quotidien d’où avait commencé l’initiative. « L’an passé, nous avons fait un test, et il s’est avéré concluant. Notre terrain de camping est immense, avec 325 terrains. Il est facile pour un enfant de s’égarer. C’est arrivé à plusieurs reprises. »

En plus, avec les journées chaudes de la canicule, l’achalandage sur la plage peut atteindre jusqu’à 3000 personnes, ce qui fait doubler le nombre de personnes sur le site. « Les parents qui viennent ici veulent relaxer, et ça ne prend que quelques secondes d’inattention pour que l’enfant s’éloigne », a expliqué le directeur. Avec les bracelets, il espère que les enfants retrouvent plus rapidement leurs parents.

De nombreuses mesures d’urgence sont mises en place lorsqu’un enfant est perdu. L’accueil est aussitôt avisé, un message d’alerte passe sur les haut-parleurs, et les sauveteurs sur la plage diffusent le message. Les voitures des vacanciers sont même fouillées à leur sortie du camping.

L’an dernier, un enfant a été perdu pendant plus de trois heures. En dernier recours, une chaîne humaine avait été créée pour fouiller les eaux. Heureusement, l’enfant a été retrouvé sain et sauf, bien caché dans les bois.