Le temps froid a ralenti quelques ardeurs.

Un bon début de saison

Le temps glacial connu pendant le temps des Fêtes n’affecte pas outre mesure la saison de motoneige sur les monts Valin, qui a profité d’une ouverture hâtive, au début du mois de décembre, et qui bénéficie actuellement d’un enneigement au-dessus de la moyenne. Pour le club Caribou-Conscrits, il s’agit même du meilleur début de saison depuis cinq ans.

« L’achalandage était là dans les premières semaines, nous avons eu beaucoup de monde », a souligné Mike Boudreault, vice-président du club, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien, dimanche.

« Le 15 décembre, nos 800 kilomètres de sentier étaient ouverts, a-t-il ajouté. Le temps était clément, il n’y a pas eu de pluie, mais après le 1er janvier, la circulation a diminué dans les sentiers, à cause du froid. »

Le nombre de membres du club a même connu une légère augmentation cette année. Le début hâtif de la saison explique cette hausse, estime M. Boudreault. L’an dernier, elle avait plutôt débuté à la fin du mois de décembre.

« La neige qui est arrivée hâtivement, en bonne quantité, a amené les motoneigistes à profiter des préventes. Dans le secteur du Valinouët, c’était achalandé dès le 8 décembre. »

Les monts Valin demeurent réputés pour les randonnées de motoneige hors-piste.

Le paradis du hors-piste

Malgré le froid, il demeure que la réputation des monts Valins pour la motoneige hors-piste n’est plus à faire au Québec et à l’extérieur de la province, si bien que les réservations à l’Auberge du km 31 ont été peu affectées.

« Avec le froid qui est très intense depuis une semaine, nous avons eu quelques annulations, mais on ne peut pas parler d’une baisse anormale », a commenté Francine Beaulieu, responsable de plancher à l’auberge.

Les touristes américains et français demeurent nombreux à réserver leur séjour pour profiter du hors-piste. La qualité des vêtements proposés de nos jours aux motoneigistes permet de rendre le froid moins désagréable.

« Pour le hors-piste, au Québec, il n’y a pas tant de place où on peut en faire. Comme on le dit souvent, les monts Valin, c’est le paradis de la motoneige ! » a laissé tomber la dame.

Son de cloche semblable du côté de Jean-Daniel Truchon, copropriétaire de Destination monts Valin. La jeune entreprise, en service depuis 2015, se spécialise en randonnées hors-piste.

« Nous avons environ 75 % de réservations à l’avance et 25 % qui sont du dernière minute. Les gens ont souvent réservé des chalets et leur voyage est prévu, alors le froid n’a pas beaucoup d’impact sur nos activités », a-t-il expliqué.

Ses clients proviennent en bon nombre de Drummondville, de Montréal et de Trois-Rivières. L’entreprise a pu également bénéficier du début de saison hâtif, alors que les premières sorties ont eu lieu pendant la fin de semaine précédant Noël.

Depuis le début du temps glacial, il demeure néanmoins que les sorties sont plus exigeantes pour les guides. « Disons que nous faisons moins de démarches pour combler le 25 % de réservations en dernière minute », a souligné le copropriétaire. 

Les sorties sont écourtées lorsque le temps est glacial et les sites visités sont moins éloignés. « On est en début de saison, aussi, et les gens se fatiguent plus vite, a mentionné M. Truchon. Ils se découvrent de nouveaux muscles qu’ils ne pensaient pas avoir ! »

Destination monts Valin se spécialise en randonnées hors-piste