L'église de Saint-Prime.

Un belvédère sur le clocher de l’église à Saint-Prime

La Fabrique de Saint-Prime souhaite vendre le presbytère pour financer la construction d’un belvédère dans le clocher de l’église pour mettre en valeur le bâtiment patrimonial. Pour aller de l’avant avec le projet, le Conseil de la Fabrique doit toutefois obtenir l’approbation de l’assemblée des paroissiens lors d’une rencontre qui se tiendra le 29 novembre.

Au départ, c’est un problème d’infiltration d’eau dans le clocher de l’église qui a forcé la Fabrique à concocter un projet de rénovation, explique Daniel Carrier, président d’Assemblée de la Fabrique de Saint-Prime.

Un projet de belvédère pouvant accueillir 50 personnes est à l'étude à Saint-Prime.

« Pour consolider l’église, nous avons voulu trouver un projet rassembleur qui ne serait pas juste religieux, mais aussi civil, dit-il. Après avoir visité des belvédères installés dans des clochers en Slovénie et en Croatie, on s’est dit que ce serait possible de faire un projet du genre chez nous aussi. »

Daniel Carrier, le président d’Assemblée de la Fabrique de Saint-Prime. pose devant l'église de Saint-Prime.

Il permettra de mettre en valeur l’église, qui est très bien cotée pour son architecture et qui est considérée comme étant exceptionnelle, ajoute ce dernier. Pour monter un projet rassembleur, la Fabrique a rencontré le diocèse, la MRC du Domaine-du-Roy et la municipalité de Saint-Prime. « Tout le monde a appuyé le projet », ajoute Daniel Carrier.

C’est l’architecte Gérard Gosselin qui, avec son assistant Jonathan Guillemette, a fait les plans du belvédère, lequel permettrait d’accueillir une cinquantaine de personnes à 74 pieds du sol. Pour atteindre le belvédère, un escalier de près de 120 marches sera aménagé, car l’accès actuel est très dangereux. « On a une superbe vue sur le lac Saint-Jean, sur la pointe Saint-Méthode, sur la rivière à l’Ours, sur les montagnes et sur la côte du Cran de là-haut », lance fièrement le directeur de l’Assemblée.

La vue en haut du clocher.

Avant d’aller de l’avant avec le montage financier du projet, le Conseil de la Fabrique doit d’abord le faire approuver par l’Assemblée des paroissiens, le 29 novembre, à 18 h, à l’église de Saint-Prime.

Pour financer le projet, la Fabrique proposera également la vente du presbytère, qui couvrirait une partie des investissements requis. Pour compléter le financement, les promoteurs comptent demander de l’aide de tous les paliers gouvernementaux.

La vue en haut du clocher.