Samedi, un nouveau record de chaleur a été battu. La station météorologique de Bagotville a enregistré une température de 33,2 degrés Celsius, faisant tomber le record de 32,8 degrés Celsius de 2004.

Un autre record de chaleur fracassé à Saguenay

Un autre record de chaleur a été fracassé à Saguenay, pour une deuxième journée consécutive. Samedi, le mercure a atteint 33,2°C, faisant tomber un record datant de 2004, tandis que dimanche, il a frôlé le record enregistré en 1967.

Le 21 juillet 2004, la température avait atteint les 32,8°C à la station météorologique de Bagotville d’Environnement Canada.

Au Lac-Saint-Jean, il n’a manqué que quelques dixièmes de degrés afin de battre un record. À la station météorologique de l’aéroport de Roberval, le mercure a atteint un maximum de 30,4°C dans la journée de samedi, se rapprochant du record de 30,7°C enregistré en 1994.

Quatrième record

Il s’agit ainsi du quatrième record battu depuis le début de la saison estivale dans la région. Vendredi, le mercure a atteint 33,5°C à Bagotville, faisant tomber le record de 31,2°C enregistré en 2006.

La journée de dimanche a encore été chaude en cette première fin de semaine des vacances de la construction. Le mercure a atteint 28,2°C à Roberval, à 15 h, tandis qu’une température maximale de 32°C a été enregistrée à la station de Bagotville, à 16 h, passant près d’éclipser le record de 32,2°C de 1967.

Indice d’inflammabilité extrême

L’indice d’inflammabilité était par ailleurs à un niveau extrême dans la région, dimanche, selon l’évaluation faite par la Société de protection des forêts contre le feu, une situation qui touche presque la totalité du sud du Québec. Dix-huit incendies de forêt sont en activité sur le territoire.

Il est ainsi interdit depuis vendredi soir, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, entre autres, de faire des feux à ciel ouvert en forêt, ou à proximité.

Cette interdiction touche plus précisément les MRC du Domaine-du-Roy, de Lac-Saint-Jean-Est, de Maria-Chapdelaine et du Fjord-du-Saguenay, pour leurs portions situées au sud du 51e parallèle.

Les régions du Nord-du-Québec, de la Côte-Nord, de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Mauricie, de la Capitale-Nationale, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière et de Chaudière-Appalaches sont également touchées par cette mesure, indiquait le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, par voie de communiqué.

Plusieurs ont profité du beau temps, en fin de semaine, pour se baigner ou encore faire du kayak, comme cette jeune fille, au parc de la Rivière-du-Moulin, à Chicoutimi.