Serge Simard affirme qu’un autre projet d’usine se dessine.

Un autre projet d’usine dans Dubuc

La campagne électorale semble être profitable pour les projets industriels d’importance dans le comté Dubuc. Après l’annonce de 248 M$ par le gouvernement du Québec dans le projet de Métaux BlackRock, plus tôt cette semaine, voilà que le député sortant Serge Simard affirme qu’il existe un second projet industriel en sidérurgie susceptible de créer environ 200 emplois.

M. Simard affirme avoir rencontré les promoteurs à ses bureaux de Québec il y a trois ans en ajoutant que les actionnaires provenaient des États-Unis et des Maritimes, sans pouvoir fournir le nom de l’entreprise concernée.

Radio-Canada annonçait, vendredi, que l’entreprise Grand River Ironsands d’Halifax et ses dirigeants voudraient construire, à Saguenay, une usine de recyclage de l’acier. L’entreprise voudrait profiter de l’arrivée du gaz naturel et de l’électricité au port de Grand-Anse, pour pouvoir alimenter sa future usine.

Toujours selon Radio-Canada, Grand River Ironsands voudrait recycler l’acier pour exporter des billettes de fonte purifiée en Amérique du Nord et en Europe.

Par contre, les dirigeants de l’entreprise d’Halifax n’ont toujours pas confirmé où ils allaient construire l’usine, alors qu’ils hésiteraient entre Saguenay, Port-Cartier ou Sept-Îles.

Du côté de Port Saguenay, le directeur général, Carl Laberge, a mentionné qu’il y a plusieurs projets susceptibles d’être développés à Grande-Anse, en raison de l’installation future des infrastructures de gaz et d’électricité, mais que la direction est liée par des ententes de confidentialité l’empêchant de discuter publiquement des projets.

Les intervenants sont d’avis que tant qu’aucun avis d’intention de projet n’a été déposé au ministère de l’Environnement, ces projets ne peuvent être considérés comme sérieux.

Le seul avis de projet déposé auprès du ministère est celui d’Énergir, à la mi-juillet, pour l’aménagement d’une nouvelle conduite de gaz naturel de quatorze kilomètres reliant Grande-Anse au réseau existant du fournisseur d’énergie. Cette nouvelle conduite serait aménagée entre décembre 2019 et août 2020. Avec Myriam Arsenault