Le Quotidien
Un chalet a été démoli, jeudi, sur la pointe Langevin, aux frais du propriétaire, en raison de son statut de résidence secondaire.
Un chalet a été démoli, jeudi, sur la pointe Langevin, aux frais du propriétaire, en raison de son statut de résidence secondaire.

Un autre chalet démoli sur la pointe Langevin [PHOTOS]

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Un deuxième chalet a été démoli, jeudi, sur la pointe Langevin, dans le secteur de Vauvert à Dolbeau-Mistassini, aux frais du propriétaire, Steve Allard, car l’érosion menaçait de faire tomber le bâtiment dans l’eau. Alors que Rio Tinto avait acheté le premier chalet au prix du marché, avant de le détruire en 2017, le propriétaire de la résidence secondaire se retrouve sans compensation. Selon la municipalité et le comité des citoyens de la pointe Langevin, le gouvernement doit agir rapidement pour trouver des solutions.