L'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)

Un autre budget refusé par le CA de l'UQAC

En décembre 2016, le conseil d'administration de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) avait refusé un budget prévoyant un déficit proposé de 1,2 M $ pour l'année 2016-2017. Mardi, le conseil a refusé d'entériner un manque à gagner anticipé de 3,5M $ pour 2017-2018.
« Lors de sa réunion régulière qui s'est tenue le 11 avril dernier, le conseil d'administration de l'Université du Québec à Chicoutimi a décidé, à l'unanimité, de reporter l'adoption du budget de fonctionnement 2017-2018 de l'Université, lequel prévoyait un déficit de 3,5 millions de dollars, et du plan des effectifs 2017-2018. De plus, il a également été décidé d'approuver une autorisation de dépense équivalente à un quart du budget de fonctionnement 2016-2017 tel que révisé au 14 février 2017, avec les indexations nécessaires reliées aux masses salariales, et une contingence d'un million de dollars. Le conseil d'administration a demandé à ce qu'un plan soit déposé afin d'atteindre les objectifs ciblés », a indiqué la direction dans un courriel envoyé à l'interne, par l'entremise de Marie-Karlynn Laflamme, directrice du Service des communications et des relations publiques de l'UQAC.
Dans le dernier budget Leitao, Québec a annoncé un montant de 29 millions $ comme réinvestissement dans les universités. Selon un communiqué interne du 29 mars, l'UQAC s'attendait à recevoir une somme additionnelle d'environ 600 000 $. Visiblement, cette somme est loin d'annuler tout déficit à l'UQAC. Il était estimé que les augmentations de salaire se traduiraient par une augmentation du budget de 3,5 M $. Il avait également été annoncé en février dernier que 15 nouveaux postes de professeurs allaient être ouverts, ce qui avait alors agréablement surpris le président du Syndicat des professeures et professeurs de l'UQAC, Gilles Imbeau.
« La direction tient à informer les employés que sur le plan opérationnel, le budget actuel continue de se déployer normalement jusqu'à la fin de l'année financière, soit le 30 avril prochain. En ce qui concerne le renouvellement de contrats des employés qui viennent à échéance, étant donné la situation budgétaire actuelle, il est entendu que la plupart des contrats ne pourront se voir renouvelés au-delà du 13 juin 2017, date du prochain conseil d'administration. Consciente de l'insécurité que le présent contexte peut susciter auprès de certains employés, la direction tient à préciser qu'un travail collaboratif de réflexion pour proposer un plan sera fait pour être déposé au conseil d'administration dans les meilleurs délais conscients de l'importance de la situation », peut-on lire encore dans la note envoyée au personnel de l'UQAC.
Ministre David
Le Quotidien a tenté de demander à la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David, si elle croyait que les coupes de Québec (13 M $ depuis 2012 selon l'UQAC) pouvaient expliquer le déficit proposé par la direction. « Le conseil d'administration est imputable de la saine gestion de l'université et nous ne commenterons pas un budget qui n'est pas adopté », a répondu brièvement Thierry Bélair, l'attaché de presse de la députée libérale d'Outremont.