La négligence de quelques mineurs aurait causé cet arrêt temporaire.

Un arrêt temporaire à la mine Niobec

Selon de nombreuses sources, la mine Niobec de Saint-Honoré a été dans l'obligation de cesser ses activités sous terre pour une durée indéterminée à cause de problèmes reliés à la sécurité au travail.
Les patrons de la mine ont rencontré les mineurs vendredi après-midi pour leur annoncer la situation.
Selon les personnes consultées par Le Progrès-Dimanche, qui n'ont pas voulu être identifiées, ce serait la négligence de quelques mineurs qui aurait causé cet arrêt temporaire. «Certains d'entre eux décident de faire le travail trop vite. Au lieu de faire une ''job'' en une heure, ils la font en quinze minutes, pour se débarrasser», confie un mineur à Niobec sous le couvert de l'anonymat.
Depuis les dernières semaines, de nombreux accidents seraient survenus à la mine, ce qui aurait poussé les autorités à fermer temporairement. «Les ''boss''essaient de faire de la sensibilisation, mais le message ne passe pas, on dirait», a ajouté ce même mineur, soulignant qu'une rencontre à cet effet a eu lieu il y a environ deux semaines.
Certains mineurs obtiendraient des bonus selon la vitesse de rendement.
Selon ce mineur, les gens qui ne sont pas concernés par «cette mentalité de négligence» commencent à éprouver de la frustration. «C'est la majorité qui écope pour une minorité de mineurs», déplore-t-il.
Les activités devraient reprendre dès qu'un meilleur encadrement pour les travailleurs sera imposé. «Ça devrait vraisemblablement se faire rapidement», estime une autre source.
Malgré de nombreuses tentatives, il a été impossible de s'entretenir avec un représentant de Niobec